Julie Van Espen retrouvée morte: «Je savais qu’un jour mon fils tuerait quelqu’un», le père du suspect avait prévenu le parquet et les psychiatres!

Steve B. et Julie, la victime
Steve B. et Julie, la victime - D.R.

« Je suis dévasté. Je savais qu’un jour mon fils tuerait quelqu’un. J’avais prévenu tout le monde, du procureur au psychiatre. Mais ils l’ont laissé en liberté… » Le père (légal) de Steve B. (39 ans) s’est confié à nos confrères du Nieuwsblad. Un témoignage qui accable le suspect numéro 1 mais aussi, notre système judiciaire.

« Violé par son beau-père »

« J’ai rompu avec Steve il y a plusieurs années. Aujourd’hui, j’apprends qu’il aurait tué cette fille. C’est terrible pour la famille, pour ses amis. Mais je ne peux pas dire que les nouvelles me surprennent. Steve a été reconnu coupable cinq fois, dont deux fois pour des viols. Ça a commencé à mal tourner avec Steve quand il avait 4 ans. […] »

> « Ils ne pouvaient plus le gérer » : le témoignage complet à lire dans nos éditions digitales.

« La justice responsable »

« Je pense qu’il est aussi un pur psychopathe. Après sa dernière condamnation à 4 ans, il s’est retrouvé à la rue avec son fils de 7 ans. Je ne comprenais pas pourquoi Steve n’était pas en prison. […] J’ai prévenu la police, les psychiatres, le système judiciaire et toutes les personnes impliquées dans le passé de mon fils. Mais ils l’ont laissé partir après chaque condamnation. Je considère que la justice et les psychiatres sont responsables de la mort de cette fille. Il ne s’agissait pas d’un petit scandale, mais du viol de deux femmes. »

> Notre dossier complet dans nos éditions digitales.

Notre sélection vidéo