Il y aura bien des playoffs la saison prochaine en Jupiler Pro League: la formule actuelle du championnat reste provisoirement inchangée

News
News

Comme il était d’ailleurs prévisible, il n’a pas été possible d’avaliser la proposition de retour à un championnat classique, sans playoffs, mais élargi à vingt équipes, mercredi à Diegem, lors de l’Assemblée générale extraordinaire de la Pro League, a communiqué à l’issue de celle-ci le président de Courtrai Joseph Allijns. Les divers projets de réforme du championnat retournent donc provisoirement au frigo, et le système actuel restera par conséquent en vigueur, tant qu’une majorité pour le changer n’aura pas été trouvée.

Beaucoup soutenaient pourtant l’idée d’un championnat classique étendu à vingt équipes. «Mais elle a quand même été rejetée», a expliqué Allijns devant la presse. «Parce qu’elle devait être approuvée par une majorité spéciale de 80%, soit 36 voix sur 45. La prochaine saison se déroulera de ce fait exactement comme celle en cours, mais aussi les suivantes. Une majorité des deux tiers n’a en effet pas non plus été atteinte. Cette réunion avait pourtant été décidée par les vingt-quatre clubs avec l’idée de pouvoir présenter une compétition rénovée à l’expiration en 2020 du contrat-tv actuel. Ce ne sera donc pas le cas non plus, même si des aménagements seront peut être apportés au Playoff 2 et à la D1B.

Le résultat du vote n’a en tout cas pas plu au Brugeois Bart Verhaeghe, qui a été le premier à quitter visiblement très fâché, le Parker Hotel de Diegem.

Il était pour la formule du championnat classique à vingt clubs mais Peter Croonen, avant d’être élu nouveau président de la Pro League, avait assez clairement fait comprendre que sa candidature unique était liée au maintien de la formule actuelle avec playoffs.

Plus rien ne s’opposait donc à son élection, lorsque la décision qu’il espérait (exigeait) avait été prise.

Notre sélection vidéo