«Tous ces socialistes qui virent PTB, alors qu’ils doivent tout au PS»: le bourgmestre de Seraing choque, «ce n’est pas ça que je voulais dire»

Pour Francis Bekaert, il ne s’agit pas de clientélisme.
Pour Francis Bekaert, il ne s’agit pas de clientélisme. - TVA

« Tous ces socialistes qui virent PTB, alors qu’ils doivent tout au PS. Carrières, nominations, promotions, etc. Et qui ont atteint certaines fonctions incontournables et de hautes responsabilités. Ingratitude ou Alzheimer… On ne crache pas dans la soupe comme on ne mord pas la main qui vous a nourri… L’art est difficile, la critique aisée. On brûle toujours ce que l’on a adoré. Mais je peux comprendre. Mais cela fait mal. Fraternité. On peut être en désaccord… Je l’admets. Mais on ne jette pas le bébé avec l’eau du bain. Bon courage et beau combat avec vos nouvelles idoles. »

Le message posté lundi soir sur Facebook, mais effacé depuis lors, par le bourgmestre de Seraing, le socialiste Francis Bekaert, en a interpellé plus d’un, qui voient dans ces quelques lignes un aveu de clientélisme dans le chef du parti à la rose.

Des accusations dont se défend l’auteur du message  : «Ce n’est pas ça que je voulais dire»

Mais le mal est fait. Ces propos ne sont pas passés inaperçus et ont été relayés massivement par les sympathisants du PTB, principal groupe d’opposition de la commune.

►Plus que jamais, la lutte est féroce entre les deux partis

Notre sélection vidéo