Dirk Huyck (Waasland-Beveren) soulagé et satisfait du verdict

photo news
photo news

«  Nous pouvons enfin mettre ces sept mois noirs derrière nous », dit-il. Il est avant tout content que son club ne soit pas sanctionné et peut s’accommoder du fait qu’il soit suspendu un an avec sursis de toutes les activités au sein de l’Union belge de football (URBSFA), a communiqué son avocat John Maes dans une réaction.

Contrairement au FC Malines, Waasland-Beveren est lavé de tout soupçon dans l’affaire de suspicion de fraude dans le football belge. Le club reste en division 1A. « Tout le monde est très content au sein du club. Que je sois suspendu est secondaire, le club est sauf. Nous pouvons enfin mettre ces sept mois noirs derrière nous. Je ne peux pas décrire à quel point ce fut lourd à porter. J’ai toujours essayé d’être transparent et honnête. C’était la seule façon selon moi d’y parvenir », a commenté Dirk Huyck.

« Nous sommes très contents de ce verdict car nous avions affirmé tout au long du procès que mon client a en effet commis une faute et qu’une suspension avec sursis serait plus que suffisante », a commenté son avocat Me Maes. « Mon client est aussi très content que son club ne soit pas sanctionné. Cela démontre que la Commission des litiges d’appel a mis l’accent là où il fallait, là où se trouve la vraie responsabilité, et ce n’est pas à Waasland-Beveren », a-t-il ajouté. Il espère que les autres parties n’iront pas en appel.

Les efforts vont désormais se concentrer sur la préparation de la prochaine saison pour le club. « Nous commençons avec un gros retard, notamment avec la période des transferts. Nous allons devoir travailler dur pour surmonter ces derniers sept mois. Le club a souffert », admet le président waeslandien.

Notre sélection vidéo