Abonnez-vous pour 1€

Bikersland à Mettet: l’eSport s’invite dans la plus grande fête de la moto de Belgique

Vidéos
Un jeu vidéo proche de la réalité.
Un jeu vidéo proche de la réalité. - DR

Le Bikersland, c’est un événement annuel dédié à la moto. Organisé par Zelos, il attire chaque année des milliers de visiteurs sur le circuit Jules Tacheny à Mettet. Que l’on soit fort jeune ou très… expérimenté, motard ou pas, branché compétition ou simple passionné de belles mécaniques sur deux-roues, on y trouve de quoi passer un très agréable moment.

Cette année, le Bikersland est organisé sur trois journées. Le lundi de Pentecôte étant férié, on pourra même assister, et pourquoi pas participer, à une compétition d’un genre nouveau.

Faut-il rappeler que le phénomène de l’eSport est en pleine expansion ? La pratique en compétition de jeux vidéos (soit en ligne, soit devant sa console) ne cesse de conquérir un public de plus en plus nombreux. En Belgique, les sociétés impliquées dans ce juteux marché estiment qu’il existe environ 2 millions de fans. Bien sûr, on peut s’amuser via des simulations sportives telles que le football (Fifa 2019 rencontre un grand succès à l’échelle planétaire), le basket, la Formule 1 ou encore le MotoGP mais aussi des jeux de guerre ou… de cartes. Chez nous, l’âge moyen des joueurs est de 23 ans. Mais on trouve des participants de… 12 ans et de 30 ! Oui, l’âge est un handicap : dans ce type de compétition aussi, il s’agit d’agir à la microseconde.

Une première en Belgique

En F1, l’an passé, toutes les écuries (à l’exception de Ferrari) ont désigné des représentants pour disputer un championnat sur 3 ou 4 soirées à Londres. La Dorna, le promoteur du MotoGP, a également mis sur pied un championnat parallèle pour les accros des jeux vidéos.

Lundi, ce sera au tour du circuit Jules Tacheny d’accueillir un événement de ce genre. Sur cette piste essentiellement dédiée aux deux-roues, il sera évidemment question de… MotoGP. Une grande première en Belgique ! « Il s’agira même du tout nouveau jeu présenté par PlayStation au public belge ce jeudi », précise Benoît Chleide, l’un des responsables de la société Louvard Game qui organise l’événement à Mettet.

« Sur place, nous installerons 8 consoles PS4 sur lesquelles les visiteurs pourront déjà jouer gratuitement samedi et dimanche. Lundi, les participants devront d’abord franchir le cap des qualifications. Chaque joueur pilotera la machine d’un pilote désigné. Bien sûr, tous les participants rouleront sur le même circuit selon le schéma que l’on connaît dans les essais chronométrés d’un vrai MotoGP. Les vingt joueurs qui auront signé les chronos les plus rapides seront retenus pour les demi-finales. »

Tout le monde peut participer

Celles-ci auront l’allure de vraies courses regroupant, à chaque fois, dix « pilotes » sur une grille de départ. La finale se disputera entre dix concurrents. Quoi qu’il arrive, ces finalistes recevront le jeu vidéo MotoGP19 et les 3 meilleurs profiteront d’un laissez-passer pour la dernière manche du championnat du monde, à Valence. Là, ils pourront à la fois apprécier les acrobates que sont Valentino Rossi, Marc Marquez et leurs rivaux mais aussi visiter les coulisses de la finale du tournoi officiel E-Game MotoGP 2019.

Détail non négligeable : toute personne ayant acheté son entrée pour le Bikersland pourra disputer le tournoi MotoGP19 à Mettet. Il suffira de présenter son ticket et de s’inscrire via le site www.toornament.com On pourra aussi s’inscrire sur place.

Toutes les motos pourront être essayées

Tout ce qui concerne la moto, de près ou de loin, sera concentré à Mettet ce week-end. Ainsi, on pourra essayer toutes les machines disponibles sur le marché belge en ce moment. A l’exception de Triumph, toutes les marques ont répondu à l’appel de Zélos, l’organisateur de l’événement.

Mieux encore : on pourra tester les bécanes, après inscription auprès du concessionnaire-exposant, pour une petite balade champêtre à travers les belles routes de la région. Ou, s’il s’agit de machines tout-terrain, sur un tracé adapté aux caractéristiques de l’engin. Un parcours enduro a été défini aux abords du circuit. Une mini-piste de motocross aussi. On pourra également utiliser le circuit permanent de dirt-track et, dans tous les cas, profiter des précieux conseils de Fred Fiorentino, l’un des experts de la glisse.

Mais le Bikersland proposera aussi : un château gonflable, un mur d’escalade, un circuit de petites motos électriques pour les enfants et un parcours axé sur la sécurité routière en collaboration avec une moto-école. L’événement rappellera régulièrement les dix règles d’or du motard tout au long de l’événement.

Une balade d’environ quatre heures est également prévue dimanche matin. Le petit-déjeuner sera offert aux participants tandis qu’un prêtre, un vrai de vrai, bénira les machines qui participeront à ce road-trip à travers la très belle région de Mettet.

Mais si on n’est pas nécessairement branché sur la conduite (ou le pilotage), on pourra aussi trouver son compte au Bikersland en qualité de spectateur attentif.

Par exemple, on pourra se glisser dans l’habitacle étriqué du « panier » d’un side-car. Sensations garanties ou alors assister au gymkhana (on annonce des vedettes internationales).

Plus impressionnant : un concours d’accélération 400 mètres départ arrêté sera organisé deux fois par jour et de samedi à lundi. A tenter avec sa propre bécane, évidemment.

Le Bikersland aura lieu de samedi à lundi dans les infrastructures du circuit Jules Tacheny à Mettet. L’entrée en prévente, jusqu’à jeudi, coûte 15 €. Sur place : 20 €. C’est gratuit pour les moins de 12 ans. Le ticket est valable les trois jours.

Notre sélection vidéo