Abonnez-vous pour 1€

Quinze mois de prison ferme pour s’en être pris violemment à son ex-femme à Waterloo

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - DR

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné vendredi Marc B., un habitant d’Ottignies âgé de 41 ans, à quinze mois d’emprisonnement ferme et à une amende de 800 euros. L’intéressé était poursuivi pour s’en être violemment pris à son ex-femme, le 5 novembre 2018 à Waterloo, en présence de son jeune fils. Il avait déjà été condamné à une peine de 20 mois de prison avec sursis en 2013 et à l’audience, il niait les nouveaux faits qui lui étaient reprochés. Ce qui n’enchantait manifestement pas son avocat, qui ne voulait pas plaider contre les éléments du dossier.

« Mon client ne veut pas changer de version alors que le certificat médical est imparable. Il a besoin d’un suivi, il a besoin d’être protégé contre son gré », avait ainsi plaidé l’avocat de la défense à l’audience, alors que le prévenu maintenait qu’il n’avait rien fait et voulait être acquitté. Il a précisé qu’il avait d’ailleurs déposé plainte pour calomnie et diffamation contre la partie civile.

Celle-ci, lors de l’intervention de la police, a notamment expliqué que le prévenu l’avait étranglée en bloquant ses jambes autour de son cou, et qu’elle ne parvenait plus à respirer. Les constatations médicales accréditaient les explications de la victime et le ministère public, qui estimait que la dame était « passée par le chas de l’aiguille » ce jour-là, avait requis deux ans de prison ferme.

Notre sélection vidéo