Après le buzz incroyable de son «Thermomix», Lidl fait face à un scandale: le robot ménager peut vous espionner grâce à un micro caché! (vidéos)

Vidéos
Après le buzz incroyable de son «Thermomix», Lidl fait face à un scandale: le robot ménager peut vous espionner grâce à un micro caché! (vidéos)
Capture d’écrab monsieur-cuisine.com / Isopix

Deux internautes se faisant appeler Siphonay et Sinuso ont fait part de leurs découvertes à propos du « Monsieur Cuisine Connect » sur Twitter, en démontant le robot ménager. En effet, ils ont constaté en piratant l’appareil qui peut se connecter en Wifi, qu’il était équipé d’une tablette sous une ancienne version d’Android datant de 2015.

Dès lors, ils se sont amusés à utiliser l’engin pour regarder des vidéos YouTube ou encore pour jouer à un jeu vidéo sur l’écran de leur « Monsieur Cuisine ». Si pour le moment, la découverte est plutôt amusante, les deux jeunes hommes se sont en fait rendus compte que la tablette était équipée d’un micro relié à un trou situé sur le dessous de l’appareil. La marque n’annonce nulle part la présence de cet accessoire dans son appareil. Pire encore, l’élément est pourtant déplacé et connecté, ce qui traduit une volonté inexpliquée d’exploiter cet accessoire.

Si le micro est inactif, il a toutefois pu être utilisé par les bidouilleurs, prouvant donc qu’il est en parfait état de marche. Ils s’en sont d’ailleurs servis pour communiquer l’application Discord, une sorte de Skype. Conséquence de la présence de ce micro, Lidl pourrait à tout moment imposer une mise à jour à ses utilisateurs pour les écouter à leur insu. La dernière mise à jour de sécurité datant de 2017 rend l’appareil particulièrement vulnérable face aux hackers.

Cette information a immédiatement été reprise et décortiquée par Numerama.

Lidl réagit

Après l’enquête approfondie du site spécialisé, BFMTV a décidé de contacter la chaîne de supermarchés qui a fait part de son étonnement : « J’ai l’impression qu’on me parle de science-fiction, c’est incroyable  », a déclaré Michel Biero, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl en France qui a pris contact avec son fournisseur pour essayer de comprendre. En effet, la branche française de la marque ne se charge que de la partie commerciale et marketing. Elle se fournit dans sa centrale d’achat allemande, directement en lien avec le fabricant chinois.

Le modèle proposé par Lidl se fabrique effectivement en Chine, où les composants sont peu coûteux. Cela permet à la marque d’offrir un prix défiant toute concurrence (359 euros en France). Dès lors, le fabricant utilise un écran tactile d’une ancienne tablette Android qui ne coûte que quelques dizaines d’euros, équipée du fameux micro. Michel Biero a apporté de plus amples informations à BFMTV dans l’après-midi : «  Il y a bien un micro et un haut-parleur car lorsque les développeurs ont lancé le Monsieur Cuisine, il était prévu que l'appareil soit pilotable par la voix et éventuellement par Alexa. Nous avons laissé le micro mais il est totalement inactif et il n'est pas possible pour nous de l'activer à distance.  »

Pour autant, le porte-parole n’a pas exclu les éventuels piratages de l’appareil, potentiellement dus à la version d’Android utilisée sur l’engin, qui date de 2017. « Les risques de piratage existent mais comme sur n'importe quel appareil tablette ou téléphone. Cette version, on l’a choisie car il n'y avait pas besoin d'une tablette plus sophistiquée pour faire fonctionner l'appareil. »

Notre sélection vidéo