Remboursement anticipatif d'un prêt personnel : ce qu'il faut savoir

Remboursement anticipatif d'un prêt personnel : ce qu'il faut savoir

PRÊT PERSONNEL

Mais pour « rembourser votre dette » de manière anticipée, il ne suffit pas de faire le virement vers le compte ad hoc de votre banque. En effet, celle-ci vous réclamera contractuellement une indemnité de remploi, qui servira à compenser la perte des intérêts prévus si le remboursement avait suivi son cours initial. Toutefois, la législation limite le poids de cette indemnité de remploi.  

Tout dépend du moment ou votre contrat a été signé (avant ou après le 1er décembre 2010) et si votre remboursement anticipatif est partiel ou intégral.

Si votre crédit a été conclu avant le 1er décembre 2010 et pour un remboursement intégral, l'indemnité ne peut dépasser deux mois du coût total du crédit (pour un crédit initial inférieur à 7.500€) ou trois mois du coût total du crédit (pour un crédit initial supérieur à 7.500€).

Si votre crédit a été conclu avant le 1er décembre 2010 et pour un remboursement partiel, l’indemnité ne peut dépasser six mois d’intérêts sur la partie remboursée anticipativement.

Si votre crédit a été conclu après le 1er décembre 2010 et pour un remboursement intégral ou partiel, l'indemnité ne peut dépasser 1% du capital remboursé anticipativement (s'il reste douze mensualités, ou plus, de crédit à payer), ou 0,5% du capital remboursé anticipativement (s'il reste moins de douze mensualités de crédit à payer).

> Dans tous les cas, l'indemnité de remploi demandée ne peut pas être supérieure aux intérêts que la banque aurait perçus si vous n'aviez pas fait de remboursement anticipé, intégral ou partiel. En effet, rembourser anticipativement un prêt ne doit pas vous coûter plus cher que le laisser suivre son cours jusqu'à son terme !

Sachez cependant que vous devrez avertir au préalable votre banque (par le biais d'une lettre recommandée) ou votre courtier (e-mail ou téléphone) de votre intention au moins 10 jours avant la prochaine échéance. L'organisme de crédit n'a pas le droit de vous refuser ce remboursement anticipatif.

Vous trouverez ici un calculateur de solde restant dû en ligne qui vous permettra d'évaluer votre solde restant dû, ainsi que l'indemnité de remploi.

Autre possibilité : l'assurance solde restant dû pour le prêt personnel

Une autre manière de rembourser anticipativement son prêt, pour tragique que soit la cause (le décès ou l'invalidité de l'emprunteur), est de souscrire à une assurance vie solde restant dû. Si elle est imposée par les organismes crédit dans le cadre des prêts hypothécaires, elle est facultative dans les autres situations de prêt à tempérament. Mais elle est conseillée.

Cette assurance intervient non seulement en cas de décès (accidentel ou naturel !) de l'assuré, mais aussi en cas d'invalidité totale. C'est alors la compagnie d'assurance qui remboursera à la banque  l'intégralité du solde restant dû de l'emprunt, préservant ainsi les tracas financiers à l'assuré et/ou à ses proches.

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.