Willy Borsus: « Le MR demande du respect par rapport aux Wallons qui n’ont pas voté à gauche »

Belga
Belga

« On n’attend pas de nous que nous compliquions le paysage politique. Nous sommes respectueux des procédures (à savoir qu’en Wallonie, c’est Elio Di Rupo, président du premier parti wallon qui a la main), mais nous demandons le même respect vis-à-vis de tous ceux qui n’ont pas voté à gauche et ils sont nombreux. »

Le ministre-président wallon sortant a reconnu que son parti attend toujours une nouvelle invitation du formateur socialiste. « Même si le PTB et Ecolo ont réussi une percée électorale, le MR reste de loin le deuxième parti en Wallonie, à trois sièges seulement du PS. »

Si M. Borsus s’est contenté de rappeler que le MR ne se départirait pas « du sens des responsabilités et du sérieux que sont en droit d’attendre les électeurs », il a quand même concédé « qu’une grande partie de la Wallonie a observé avec stupéfaction l’espèce d’acharnement avec lequel le PS a tenté et tente encore d’inclure les communistes dans une forme de gouvernement ou de soutien extérieur au gouvernement. La Wallonie a besoin d’une majorité parlementaire forte, d’un gouvernement qui a le sens des responsabilités et évite de s’inscrire dans l’aventure. »

Bref, le MR garde son calme, mais n’en pense pas moins…

Notre sélection vidéo