Jessica, 19 ans, se fait violenter par un couple pour s’être garée un court instant sur une place pour PMR: «Ils l’ont laissée inconsciente»

Jessica, 19 ans, se fait violenter par un couple pour s’être garée un court instant sur une place pour PMR: «Ils l’ont laissée inconsciente»
Facebook

Jessica Temmermans, une jeune fille de 19 ans, s’est rendue à la poste jeudi dernier. En attendant que le bureau de poste d’Hogeweg, à Sint-Amandsberg, ouvre ses portes, la Flamande attendait à l’entrée de l’établissement quand soudain, elle s’est fait approcher par une femme en colère.

Jessica était garée sur une place pour personnes à mobilité réduite pour quelques instants, le temps de poster sa lettre, ce qui n’a pas du tout plus à la passante. « Elle a été approchée par une femme très agressive qui lui a demandé de se garer ailleurs. Ce que m’a fille a fait immédiatement. », raconte Nathalie, la maman de Jessica.

Une fois garée ailleurs, Jessica est retournée au bureau de poste où la femme, accompagnée de son mari, l’attendait. « L’homme l’a approchée. Il a dit que Jessica avait ‘offensé’ sa femme », raconte Nathalie. « Jessica ne sait pas ce qu’il s’est passé ensuite. Elle a été frappée et est tombée inconsciente sur le sol. », poursuit-elle.

Jessica s’est réveillée à l’hôpital

Jessica a été sérieusement blessée. Son visage était tellement enflé, qu’elle n’a pas pu ouvrir les yeux pendant plusieurs jours, elle souffre probablement d’une déchirure au niveau des sinus. « Elle doit beaucoup se reposer et mettre de la glace sur son visage. Le 25 juin, elle devra retourner chez un spécialiste de la bouche et de la mâchoire pour un bilan de santé », explique la maman de Jessica.

« Au vu de ses blessures, je pense que les coups ont dû être nombreux, mais Jessica ne sait pas le dire car elle était inconsciente. Une telle violence n’était vraiment pas nécessaire », juge Nathalie.

Des caméras de surveillance ont tout filmé

Jessica et sa maman se sont rendues à la police pour porter plainte. « La police a demandé les images de la caméra surveillance de bpost, mais cela va prendre un peu de temps pour pouvoir les visionner ». La famille cherche actuellement des témoins via les médias flamands et un message décrivant l’auteur des coups a été partagé plus de 1500 fois, ce qui a permis de retrouver l’identité d’un auteur présumé.

Notre sélection vidéo