Jérôme, un vététiste, blessé au cou par une corde tendue à 1,50 mètre du sol à Nismes: «Je n’ai rien vu venir…!»

La trace laissée par la corde est encore bien visible dans le cou du jeune Nismois.
La trace laissée par la corde est encore bien visible dans le cou du jeune Nismois. - D.R.

« C’était l’après-midi et je roulais, seul, dans le bois situé du côté du Fondry des Chiens », explique le jeune homme de 24 ans. « J’étais sur un chemin que j’emprunte souvent et qui débouche de l’autre côté du tunnel, à Olloy-sur-Viroin. Je n’ai rien vu venir… ! »

► Dans son malheur, Jérôme a eu la chance de ne pas se blesser ailleurs qu’au cou.

Il témoigne.

Notre sélection vidéo