Rentrée de la Chambre: Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) n’a pas eu la possibilité de monter au perchoir (vidéo)

Vidéo
Rentrée de la Chambre: Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) n’a pas eu la possibilité de monter au perchoir (vidéo)

Ce jeudi, à la Chambre, les regards étaient tournés vers le jeune député Dries Van Langenhove qui, parce qu’il est le plus jeune député de la Chambre, avec la PS Mélissa Hanus, était censé assister le président de séance, le libéral flamand Patrick Dewael, lors de la prestation de serment des 150 nouveaux députés fédéraux. Problème (de taille) : Van Langenhove fait partie des 18 élus du Vlaams Belang, le parti d’extrême droite raciste.

La députée avait indiqué qu’elle n’irait pas s’asseoir au perchoir de la Chambre, marquant de la sorte son refus de côtoyer Dries Van Langenhove (Vlaams Belang), inculpé lundi pour infractions aux lois sur le racisme, le négationnisme et le port d’arme.

Patrick Dewael a finalement trouvé une parade pour que l’élu de Belang ne monte pas au perchoir. Le libéral est resté à sa place pour diriger la séance et les deux assistants n’ont donc pas été appelés. « C’est ma place, et c’est la seule que l’électeur m’ait confiée. Cela vaut pour nous tous », a expliqué M. Dewael, qui a invoqué l’article 3 du règlement de la Chambre. Tous les partis, sauf le Vlaams Belang, ont applaudi cette décision. « J’ai voulu éviter le tumulte » a expliqué M. Dewael dans les couloirs de l’assemblée.

Notre sélection vidéo