Abonnez-vous pour 1€

Concours #cooptogether: «Coq des prés» gagne le prix du jury, «Vin du Pays de Herve» celui du public

Photos
Concours #cooptogether: «Coq des prés» gagne le prix du jury, «Vin du Pays de Herve» celui du public
Sophie Kip

Trois coopératives ou projets de coopératives wallonnes sont arrivés en finale de notre concours #CoopTogether. « Les lecteurs qui avaient une idée avancée et qui était prête à être présentée étaient invités à y participer », rappelle Emmanuel Radoux, Public Affairs Manager au sein du Groupe Rossel. « Toute coopérative a commencé par une idée qui germe. Une coopérative c’est faire du business mais autrement. C’est dans l’ADN de Sudpresse de soutenir ce genre d’initiatives. Sudpresse est là pour raconter les belles histoires. »

Emmanuel Radoux
Emmanuel Radoux - Sophie Kip

Dans un premier temps, le jury du concours, présidé par l’homme d’affaires et ancien éditeur belge Luc Pire, s’est réuni le 22 mai pour sélectionner 3 dossiers :

Coq des prés  : une coopérative d’éleveurs de poulets bio

Vin du Pays de Herve  : la coopérative a l’ambition de créer un domaine viticole de 10 ha dans le Pays de Herve.

Jumet.Bio  : création d’une ferme urbaine au sein du couvent Notre-Dame de Jumet.

Sophie Kip

« Les candidats retenus ont été présentés dans les médias de Sudpresse », continue Emmanuel Radoux. « Nos lecteurs et les citoyens ont ensuite pu voter pour élire leur coopérative, c’est le prix du public. »

Et le 20 juin, le jury s’est réuni à Liège pour décerner le prix du jury après que chaque projet ait été défendu pendant 30 minutes par ses responsables.

Après délibération, la conserverie coopérative bio Coq des prés remporte le prix du jury. Luc Pire, président : « On a trouvé que c’était un projet très cohérent, qui part d’un produit qui est déjà en vente. C’est une coopérative qui fonctionne bien. Une partie des poulets sera réutilisée différemment, dans des bocaux, c’est vraiment intelligent. C’est de la récupération, de l’économie circulaire, ça favorise les circuits courts en Wallonie, ça implique de vendre plus longtemps des produits qui périmaient vite. Le modèle économique tient la route. La coopérative va peut-être grandir et changer d’échelle grâce à cette conserverie. »

Luc Pire
Luc Pire - Sophie Kip

Julie Elias, gestionnaire de la coopérative Coq des prés  : « On est heureuses d’avoir prouvé que notre projet tenait la route. Ça nous donne encore plus d’élan et de confiance pour entamer le gros travail pour le concrétiser. »

Sophie Kip

La coopérative Vin du Pays de Herve remporte le prix du public. Michel Schoonbroodt, administrateur-délégué de la coopérative : « Nous sommes très heureux d’avoir été soutenus par les lecteurs de Sudpresse et les internautes. Je pense qu’ils sont intéressés par une agriculture respectueuse de l’environnement et de leur santé. C’est une agriculture que nous souhaitons promouvoir et soutenir dans notre exploitation viticole. »

Sophie Kip

Emmanuel Radoux, Public Affairs Manager au sein du Groupe Rossel : « Vin du Pays de Herve remporte 25.000 € d’espace publicitaire dans les médias de Sudpresse, papier et digital. » Nicolas Reginster, conseiller investissement à la Sowecsom : « La Sowecsom, en partenariat avec PropageS (agence-conseil en économie sociale), assistera Coq des prés en coaching et accompagnement personnalisés à hauteur de 15.000 €, selon ses besoins. »

Le jury salue également le projet Jumet.bio. François Moens, de PropageS : «  Le projet a un bel avenir. Je rencontrerai ses coordinateurs pour les aider à identifier les problématiques de structure. »

Sophie Kip

Pour Sudpresse et la Sowecsom, le bilan de cette première édition du concours #CoopTogether est positif. Emmanuel Radoux : « L’interaction avec les lecteurs a bien fonctionné, sur le web et sur les réseaux sociaux. Le sujet a concerné nos lecteurs, dans le papier ou dans le digital. J’espère que cette opération reviendra l’année prochaine. » Flora Kocovski, de la Sowecsom : « La Sowecsom est ravie d’avoir eu ce partenariat avec Sudpresse pour mettre en avant des projets entrepreneuriaux différents de ceux qu’on connaît de manière plus classique. J’espère que ce concours sera à nouveau organisé l’année prochaine. »