Le magistrat du parquet de Tongres, suspecté de fraude à la voiture d’occasion, placé sous mandat d’arrêt

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Isopix

Le magistrat du parquet du Limbourg comparaîtra vendredi devant la chambre des mises en accusation d’Anvers, qui décidera de prolonger ou non sa détention provisoire. L’homme est soupçonné de blanchiment d’argent et de faux en écriture.

Une enquête avait été ouverte par le procureur général d’Anvers le 25 février dernier. Comme un magistrat bénéficie du privilège de juridiction, l’enquête s’est déroulée sous la direction d’un conseiller-juge d’instruction.

« Le magistrat est soupçonné d’être impliqué dans un commerce irrégulier de voitures d’occasion (d’oldtimers, plus précisément), pour lequel il aurait commis plusieurs infractions pénales », indique le parquet général d’Anvers dans un communiqué.

Le conseiller-juge d’instruction a décidé mardi de lancer différentes perquisitions, notamment au domicile du magistrat concerné ainsi que dans son bureau, au parquet de Limbourg. L’homme en est absent depuis plusieurs mois pour raisons médicales.

Le magistrat impliqué et sa partenaire, qui est juge au tribunal de première instance du Limbourg, ont été interpellés. Sa compagne a été entendue mardi et laissée en liberté.

Notre sélection vidéo