Dour Festival: trois jeunes femmes portent plainte pour viol

Dour Festival: trois jeunes femmes portent plainte pour viol

Comme le révèlent nos confrères de la DH, trois jeunes femmes ont porté plainte pour viol au festival de Dour qui a débuté ce mercredi. Les trois festivalières ont été prises en charge par la cellule d’accompagnement mise en place cette année au festival dans le cadre de la campagne anti-harcèlement, un dispositif géré par la Croix-Rouge.

On nous confirme bien que la police gère la plainte de trois jeunes femmes différentes, des jeunes femmes majeures qui ne se connaissent pas entre elles. L’enquête est en cours et s’avère difficile. « Il ne s’agit pas d’agressions violentes dans le noir », nous explique-t-on. « Tout se passe en milieu festif. C’est très délicat. Il ne faut pas pour autant minimiser les faits. »

La police va également travailler avec la scientifique. Des kits de viol auraient en effet été utilisés pour aider les enquêteurs.

« Il y a effectivement trois plaintes pour viol », explique le parquet de Mons. « Les faits ne sont pas encore établis. L’enquête est en cours. L’identité du ou des auteurs n’est donc pas encore connue. Aucun élément démontre que les faits sont liés. Le dernier viol aurait été commis sur une jeune fille de 19 ans. »

La police (re)donne quelques conseils en expliquant, par exemple, qu’il faut rester avec des gens de son entourage, ne pas suivre des inconnus, ne pas partir seul(e) ou encore faire attention à sa consommation, notamment les boissons offertes.

Notre sélection vidéo