Selon une étude, le porno en ligne est «aussi mauvais que la Belgique pour le climat»!

Selon une étude, le porno en ligne est «aussi mauvais que la Belgique pour le climat»!
123RF

Si l’ensemble de la Belgique a été touché par le mouvement des jeunes pour le climat, une nouvelle étude rapporte que certaines habitudes en termes de consommation ont un impact sur le réchauffement climatique, comme naviguer sur le web. Selon le rapport de la fondation scientifique The Shift Project, la diffusion de films pornographiques en ligne produirait en effet autant dioxyde de carbone qu’un pays comme le nôtre.

Mais en quoi la consommation de porno influerait sur le climat ? Tout simplement en raison de l’électricité qu’utilisent les serveurs sur lesquels les vidéos sont prises en charge, comme le rapporte le Daily Star.

Concrètement, selon les scientifiques, la totalité des vidéos mises en ligne émettent 300 millions de tonnes de CO2, un tiers de ce chiffre correspondrait à la pornographie, soit autant que la production de la Belgique.

Toujours selon l’étude, le défi consiste désormais à trouver l’équilibre entre l’usage essentiel d’énergie et son utilisation… secondaire.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Climat
Notre sélection vidéo