Existe-t-il un management au féminin ? 5 femmes, 5 témoignages...

Existe-t-il un management au féminin ? 5 femmes, 5 témoignages...

Toutes les questions sur la féminisation des organes de direction sont abordées : les femmes dirigent-elles vraiment autrement ? Qu’apportent-elles à la performance des entreprises ? Ont-elles les mêmes priorités et les mêmes méthodes que les hommes ? Apportent-elles une nouvelle forme de management ? Les femmes sont-elles des dirigeants comme les autres ?

Elles racontent leurs parcours, partagent leurs visions de l’entreprise et les difficultés qu’elles ont rencontré pour s’imposer. Cet ouvrage collectif, qui marie des expériences françaises et européennes, dans l’industrie et les services, dans la nouvelle économie et les secteurs plus traditionnels, offre une réflexion concrète, opérationnelle et inspirante sur la place des femmes dans les conseils d’administration.

Anne RIGAIL, Directrice Générale d’Air France.

« On ne donne pas les sièges aux femmes : elles les prennent. J’ai souvent eu le sentiment que le premier ennemi qu’une femme doit vaincre pour réussir est le stéréotype mental et les rôles que la société lui a enseignés. »

« L’Union européenne a la possibilité de jouer un rôle fondamental dans l’avenir de notre économie. Nous devons être ambitieux, persistants – et le projet européen est un moyen fantastique de maximiser notre performance collective. »

Emma MARCEGAGLIA, Présidente d’ENI.

« Tout au long de ma carrière, j’ai cherché à apprendre des autres femmes et un des traits caractéristiques que j’ai trouvé est cette éthique du travail ; nous manœuvrons nos concurrents, si nous voulons les battre »

« La performance de l’entreprise a aussi un impact au niveau individuel. La performance de l’entreprise est une performance collective, et une équipe de travail solide est essentielle. »

Julie CHAPON, co-fondatrice de Yuka.

« Les femmes n’ont pas nécessairement reçu la même éducation que les hommes, et cela engendre une forme d’autocensure chez les femmes quand il s’agit de salaire et de titre. Les femmes ont été marginalisées et même rendues invisibles, mais désormais nous nous battons fermement. »

« La performance économique est un moyen, mais la finalité doit être diffférente. L’argent lui-même n’est pas notre mission. Nous avons des objectifs, et certains d’entre eux sont financiers, mais ce sont seulement des objectifs de survie économique. »

Laurie PILO, Directrice Générale BeNeLux du groupe AYMING.

Les femmes ne devraient pas avoir à se comporter comme des hommes pour réussir comme des hommes. Ce n’est pas le fait d’être une femme ou un homme qui fait d’une personne un bon ou un mauvais décideur, c’est le fait qu’il y ait différents points de vue autour de la table. »

« La performance européenne est construite sur un talent européen, et ce talent doit être encouragé. Les entreprises locales sont les atouts les plus importants de l’Union européenne. Elles sont l’avant-garde de nombreux secteurs et produisent des résultats fantastiques dans un environnement économique stimulant et exigeant. »

Cristina GARMENDIA, Présidente de la Fondation Cotec

« Est-ce une différence de vision ? Non, c’est une différence d’éducation. Je crois que quand les femmes et les hommes sont élevés à l’identique, il n’y a pas de différences. La performance est avant tout une question socioculturelle. »

« Quand une entreprise a une base solide, avec le niveau de performance adéquat, le message envoyé n’a pas à l’être par la direction, il vient de l’organisation elle-même. »

Notre sélection vidéo