Abonnez-vous pour 1€

Voici le casting du futur gouvernement bruxellois de Rudi Vervoort, avec la surprise Nawal Ben Hamou (PS)

Photos
Rudi Vervoort (PS).
Rudi Vervoort (PS). - E.G.

Côté francophone, Rudi Vervoort (PS)reste le ministre-président de la Région bruxelloise. Outre la prévention et la sécurité, le tourime et les institutions biculturelles, Rudi Vervoort prendre également en charge le logement, la rénovation urbaine et le développement territorial, le transport rémunéré de personnes ainsi que la politique en faveur des personnes handicapées et les transports scolaires.

Toutes les interrogations concernaient le poste de secrétaire d’État : la sortante Fadila Laanan ou Caroline Désir qui apparaissait comme favorite ? Finalement, et c’est une surprise, c’est Nawal Ben Hamou, candidate malheureuse à sa réélection comme députée fédérale, qui sera secrétaire d’État. A 32 ans, la Bruxelloise sera en charge de l’Egalité des chances et des cultes au sein du gouvernement bruxellois. Elle sera également ministre francophone de la cohésion sociale, de l’enseignement, de la culture et des sports au sein de l’éxecutif de la Cocof. Elle est la benjamine du futur exécutif régional bruxellois.

Chez DéFI, Bernard Clerfayt sera finalement bien ministre au sein du gouvernement. Il avait très tôt indiqué qu’il ne rejoindrait l’exécutif régional que s’il avait des compétences conséquentes, sinon, il restait à la tête de la Cité des ânes. D’après nos sources, il obtient le portefeuille de l’emploi, de la formation, de la transition numérique et des pouvoirs locaux. C’est la secrétaire d’État sortante Cécile Jodogne qui devrait le remplacer comme bourgmestre faisant-fonction à Schaerbeek.

Côté Ecolo enfin, Alain Maron, qui a mené la campagne pour son parti à Bruxelles, sans grand suspense devient ministre.L’assemblée générale bruxelloise d’Ecolo a rejeté dans la nuit de mercredi à jeudi la candidature d’Isabelle Pauthier au secrétariat d’Etat qui revient aux écologistes bruxellois dans le nouveau gouvernement régional. La co-présidence du parti s’est retirée à l’issue de la réunion pour proposer, encore cette nuit, un nouveau nom à l’assemblée générale. C’est finalement Barbata Trachte qui a eu les faveurs des Verts. Elle sera en charge de l’Economie et présidera comme ministre le gouvernement francophone bruxellois (CoCof). Elle y sera en charge du Budget, de la Fonction publique, et de la Politique familiale.

Niveau compétence, les Verts ont hérité de l’Environnement, de la Propreté, de l’Energie et de l’Economie.

Côté flamand, Elke Van den Brandt sera ministre Groen en charge de la Mobilité, des Travaux Publics et de la Sécurité Routière. Sven Gatz passera du gouvernement flamand au gouvernement bruxellois pour l’Open VLD. Il remplace Guy Vanhengel dans l’exécutif bruxellois. Il sera en charge des Finances et du Budget. Pascal Smet (sp.a) quittera son fauteuil de ministre pour celui de secrétaire d’État, son parti ayant fait un moins bon score. Il sera en charge de l’Urbanisme, du commerce extérieur et de l’Aide médical urgente.

Autre mandat et non des moindres, la présidence du parlement bruxellois. C’est le socialiste Rachid Madrane qui est désigné à ce poste. Actuel ministre à la Fédération Wallonie Bruxelles, l’Etterbeekois prend donc le perchoir. Véronique Jamoulle (60 ans)occupera le poste de commissaire du Gouvernement bruxellois à l’Europe et aux organisations internationales au départ d’Alain Hutchinson. Cela permet à Cécile Vainsel (PS) de rester députée bruxelloise comme suppléante de Rudi Vervoort.

Guy Vanhengel (OpenVLD) devient Vice-président du parlement bruxellois.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be