Abonnez-vous pour 1€

Une tique géante, trois fois plus grosse, a été découverte aux Pays-Bas: cette espèce tropicale peut être porteuse d’un virus dangereux

Une tique géante, trois fois plus grosse, a été découverte aux Pays-Bas: cette espèce tropicale peut être porteuse d’un virus dangereux
Lidia Chitimia-Dobler, Institut de microbiologie de la Bundeswehr, Munich

L’Institut national de la santé publique et de l’environnement l’a révélé. C’est la deuxième fois cette année qu’une tique tropicale est trouvée dans le pays. Il s’agit en effet d’une tique en hyalomma. Elle peut même être porteuse du virus Crimean Congon qui provoque une fièvre grave voire fatale chez l’homme.

Heureusement, ce virus n’a pas été détecté à l’intérieur de la tique. Cet arachnide hiberne près de la frontière germano-néerlandaise. Une infection par cette bactérie peut provoquer de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et une éruption cutanée caractéristique chez l’homme. Selon le RIVM, cette maladie, également appelée fièvre localisée, est rare. La fièvre spotting est heureusement traitable avec des antibiotiques.

Cette tique est sûrement arrivée sur le territoire néerlandais via des oiseaux migrateurs de la Méditerranée. Une cinquantaine de ces arachnides ont été découverts dans le nord-ouest de l’Europe depuis 2012. Elles ont été testées pour le virus et aucune d’entre elles ne le présentait. En Allemagne, des chercheurs de l’Université allemande d’Hohenheim et de la Bundeswehr en ont trouvé six exemplaires à la fin de cet hiver.

Notre sélection vidéo