«+32460…»: un nouveau type d’arnaque a fait son apparition, les escrocs utilisent un numéro de téléphone belge… loué!

«+32460…»: un nouveau type d’arnaque a fait son apparition, les escrocs utilisent un numéro de téléphone belge… loué!

La zone de police Vesdre, active sur les communes de Verviers, Dison et Pepinster, met en garde la population. Un nouveau mode opératoire d’escroqueries sur les sites de vente en ligne entre particuliers a fait son apparition. Le phénomène, qui est en nette recrudescence, se produit essentiellement sur des sites comme 2ememain.be.

Le modus operandi est le suivant : le suspect place une annonce sur un site de vente en ligne et renseigne un numéro d’appel belge. La victime, mise en confiance par ce numéro, prend les contacts nécessaires puis paie l’objet… qu’elle ne recevra pas.

« Le numéro d’appel belge utilisé est en fait un numéro “loué” via l’application ONOFF », indique la zone de police, qui précise que cette application pour smartphone propose de louer un ou plusieurs numéros dans plus de 35 pays dans le monde dont la Belgique. Ce numéro loué est lié à un “numéro mère” qui lui peut être d’un pays différent. De cette manière, le suspect, de chez lui, même à des milliers de kilomètres, pourra s’entretenir avec une personne se trouvant en Belgique tout en faisant croire qu’il est également en Belgique. Le numéro apparaissant étant un numéro belge. Une fois la victime mise en confiance, l’escroquerie sera facilitée.

La police invite les internautes à être vigilants lorsqu’ils sont contactés par un numéro qui leur est inconnu et qui commence par « +32460… ».

Les victimes de ces escroqueries peuvent déposer plainte dans un commissariat mais compte tenu du fait que les auteurs se trouvent généralement sur un autre continent, il est difficile pour la police de donner suite à l’enquête.

Les conseils de prudence

Sur les réseaux sociaux, la zone Vesdre lance donc un appel à la vigilance et rappelle quelques conseils de prudence comme :

– d’être vigilant si vous recevez un message très rapidement après avoir réagi à une annonce ou après en avoir publié une.

– ne jamais communiquer vos données personnelles.

– se méfier des offres trop alléchantes.

– ne payez aucun d’acompte avant d’avoir vu le bien vous-même.

– ne pas utiliser des moyens de paiement comme Western Union, MoneyGram, ou encore les chèques.

– ne pas envoyer de produit à l’étranger avant d’avoir reçu le montant demandé.

Rencontrer personnellement l’acheteur ou le vendeur reste de loin la manière la plus sûre d’agir car vous savez exactement avec qui vous interagissez.

Notre sélection vidéo