Pour avoir attaqué Pairi Daiza sur Facebook, l’ASBL Wolf Eyes va devoir passer à la caisse: un huissier réclame 50.000€ au nom du parc animalier

Jean-Michel Stasse n’est visiblement pas impressionné.
Jean-Michel Stasse n’est visiblement pas impressionné. - Sud Presse

Il y a deux semaines, Pairi Daiza annonçait le décès de Sungai, un jeune orang-outan de Sumatra. En apprenant cette triste nouvelle, Jean-Michel Stasse est sorti de ses gonds. Depuis plusieurs années, l’homme, très actif dans la lutte anti-zoo, est parti en guerre contre le parc de Brugelette. « Il s’appelait Sungai, il est mort de faim au zoo de Pairi Daiza », écrivait-il notamment sous une photo du petit primate. Des déclarations qui ont été très mal perçues par le parc.

Car dans les faits, selon Pairi Daiza, c’est une malformation congénitale indécelable qui a entraîné la mort de l’animal. Des attaques qui nuisent évidemment au parc animalier alors que la justice a imposé à Jean-Michel Stasse et à son ASBL de cesser ce type de déclaration.

►Pairi Daiza a donc envoyé un huissier pour lui réclamer 50.000€

►►« Si j’ai peur ? Pas du tout, je reste confiant ! », réagit J-M Stasse

Notre sélection vidéo