Quelle est la différence entre le taux d'intérêt débiteur et le TAEG?

Quelle est la différence entre le taux d'intérêt débiteur et le TAEG?

Lorsque l'on cherche à souscrire un emprunt hypothécaire, la première chose à laquelle on fait attention est le taux d'intérêt : plus le taux d'intérêt débiteur annuel est bas, moins les intérêts à payer sur l'emprunt seront élevés. Et cela peut faire une belle différence sur 10, 15, 20, 25 ans ou même davantage : des milliers, voir des dizaines de milliers d'euros.

Pour le client, c'est ce point principalement qui fait pencher la balance en faveur de tel organisme de crédit, ou banque, plutôt qu'un autre, quand il les met en concurrence.

Mais ce que le candidat emprunteur ne pense pas toujours à vérifier, c'est le taux annuel effectif global, ou TAEG, qui est  toujours supérieur au taux d'intérêt débiteur. Il est pourtant essentiel : c'est un indicateur qui lui permet de savoir ce que lui coûtera effectivement le crédit hypothécaire dans sa totalité (tous frais compris).

Le TAEG comprend tous les frais liés au crédit

« Le TAEG reprend)les intérêts débiteurs ( taux annuel) mais également certains frais connus liés au crédit, hors honoraires du notaire », explique Pascale D., responsable du service Prêt Hypothécaire chez MiD Finance, courtier implanté en Wallonie et au Luxembourg, et depuis cette année à Bruxelles également.

« Le TAEG comprend les frais payables une seule fois tels les frais de dossier bancaire, les frais d’expertise, les frais hypothécaires de notaire, autres que les honoraires. Mais également les frais payables régulièrement, comme les primes d’assurance solde restant dû obligatoires, les primes d’assurance incendie obligatoires. »

Tous ces frais sont additionnés sur base de leur durée de paiement et ensemble forment le TAEG, « que l'on pourrait donc traduire par coût total du crédit. », toutefois, même s’il est vrai que le TAEG comprend tous les frais payés par le client, celui-ci est ramené sur une base annuelle (Taux Annuel Effectif Global).

Tous les organismes prêteurs le calculent de la même façon, c'est donc l'élément objectif ultime pour comparer financièrement les différentes offres. Que ce soit par le biais de simulateurs en ligne, par téléphone ou en face à face lors d'un rendez-vous, le TAEG doit être systématiquement mentionné.

Sachant que ces frais liés au crédit peuvent varier d'un organisme de crédit à l'autre, et peuvent aussi, dans une certaine mesure, faire l'objet d'une négociation avec le candidat emprunteur, on se rend compte de l'importance du TAEG. Le taux d'intérêt débiteur annuel, aussi intéressant semble-t-il à première vue, n'est donc pas le seul critère à prendre en compte au moment de choisir la banque où souscrire un emprunt hypothécaire.

Le taux débiteur : uniquement pour les mensualités

Le taux d'intérêt débiteur permet lui de calculer uniquement les mensualités du crédit hypothécaire à rembourser, sans tenir compte des autres frais.

Il est toujours défini par l'organisme prêteur, rappelle Pascale D.  « Sur base du montant emprunté et de la durée, le taux d'intérêt est un pourcentage appliqué par le prêteur. Le client remboursera donc le capital prêté ainsi que les intérêts. Dans la majorité des cas, chaque mensualité sera composée d’une partie en capital et une partie en intérêts. »

Même s'il existe des exceptions. Certains crédits prévoient que le consommateur ne rembourse mensuellement que des intérêts, et qu'il payera l'intégralité du capital à échéance. « Le produit de ce type le plus courant est le crédit pont, qui permet de financer un nouvel achat immobilier en attendant qu'un autre bien immobilier soit vendu. »

 

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.