Animaux abandonnés : ils sont toujours aussi nombreux dans les refuges

Anne fait le tour des chiens à l’adoption recueillis au refuge Veeweyde de Tournai.
Anne fait le tour des chiens à l’adoption recueillis au refuge Veeweyde de Tournai. - A. P.

C’est dans un coin reculé de Froyennes que s’est établie en son temps la Croix Bleue du Tournaisis, aujourd’hui Refuge Veeweyde. Sur place, Anne Kajdanski nous ouvre les portes de l’endroit où elle travaille depuis treize ans. Nous la suivons dans son bureau, à côté des chiens et des chats qu’elle a recueillis. La responsable de cette arche de Noé est, comme les autres salariés, « l’ange gardien » de ces animaux abandonnés ou trouvés dans la nature. Aujourd’hui entre les murs du Refuge, ils sont une soixantaine de chiens et une cinquantaine de chats à attendre une seconde chance.

> «C’est difficile de s’imaginer qu’il puisse y avoir autant de misère et d’abandons», juge Anne Kajdanski de Veeweyde

> «Des abandons dans la nature? «C’est encore plus grave qu’en refuge mais ça arrive. Il ne faut pas se voiler la face», dénonce Sophie Locatelli pour Animaux en Péril

Notre sélection vidéo