Abonnez-vous pour 1€

Les métiers du digital: Ciseo, au service des fabricants de médicaments et de vaccins

Les métiers du digital: Ciseo, au service des fabricants de médicaments et de vaccins

Cette année, le thème de la Journée Découverte Entreprises, organisée le 6 octobre par Sudpresse, est le digital. De nombreuses entreprises belges œuvrent dans ce secteur, qui propose de nombreuses offres d’emploi. Chaque mardi, jusqu’au 1er octobre, votre journal vous propose une série consacrée aux métiers du digital. Nous partons à la découverte de ces entreprises belges et de ces travailleurs qui exercent des métiers souvent encore méconnus. Nous débutons avec Ciseo en province de Namur.

JDE 2019 - CISEO from Moovizz on Vimeo.

 

« Ciseo est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de machines spéciales à destination du secteur pharmaceutique », nous explique Grégory Reichling, administrateur délégué.

L’entreprise existe depuis deux ans. « Elle a été lancée sur base de l’équipe de la société WOW Technology, qui a cessé ses activités. »

« L’équipe de notre bureau d’étude conçoit des machines sur mesure pour nos clients, qui sont fabricants de médicaments et de vaccins. Notre métier se situe dans le domaine du packaging. On manipule et on conditionne des seringues pré-remplies (comme des vaccins) ou des flacons. On est aussi spécialisé dans la manipulation de liquides à destination du secteur. Notre métier est vraiment de prendre en charge toutes les opérations qui étaient manuelles chez le client pour automatiser les lignes de production et les fiabiliser. L’idée est d’optimiser les flux de production pour être plus rapide, plus précis et avoir une meilleure qualité de service. »

Chaque entreprise du secteur pharmaceutique a son processus de fabrication et son organisation au sein de son usine. « Les seringues doivent passer d’une machine à l’autre. Ciseo conçoit des machines de liaison qui acheminent les seringues du début à la fin de la ligne de production. » La vingtaine d’employés du bureau d’étude de Ciseo imagine ces processus d’automatisation. « Ces machines sont construites dans notre atelier pour les tester. Elles sont ensuite livrées chez le client et mises en route en production. »

L’entreprise compte d’importants clients. « La fierté de Ciseo est de travailler pour des grands acteurs du secteur : Gsk, Sanofi, Pfizer... Notre volonté est de continuer à grandir chez ces clients, qui ont des gros besoins en automatisation, mais aussi d’aller chez d’autres clients. On est actuellement actif principalement en Belgique et en France, mais la volonté est de se développer en Europe. »

L’administrateur-délégué envisage l’avenir de son entreprise de manière « positive ». « Pour plusieurs raisons. Il y a un besoin de fiabiliser et augmenter les rendements de production. L’automatisation y répond en grande partie. Et puis, le secteur de la santé est en croissance forte, et la main d’œuvre belge ne permet pas de remplir les besoins de cette industrie. Il faut pallier au manque de main d’œuvre par de l’automatisation pour réussir à suivre la croissance du secteur. »

Et l’entreprise recrute. « Régulièrement ! », nous précise Grégory Reichling. « Soit des électromécaniciens, automaticiens, soit des ingénieurs et des bacheliers en automatisation, en mécanique, en électricité, pour notre bureau d’étude. »