Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Un homme de 27 ans condamné à Liège pour avoir tailladé le visage de sa victime: «Pour le même prix, elle aurait pu être tuée ou perdre la vue»

tribunal
Illust. Kip

Les faits s’étaient déroulés le 7 septembre 2018 vers 21h30, rue St-Gilles, à Liège. Le prévenu avait interpellé un passant et lui avait proposé de la drogue. Le passant avait refusé l’offre et une bagarre avait éclaté entre les deux individus. Le prévenu avait alors sorti un couteau et avait porté un coup au visage de son adversaire. La victime présentait une blessure ouverte allant de l’œil à la bouche.

Plusieurs témoins avaient assisté à la scène et avaient confirmé l’agression commise par le prévenu. «Pour le même prix, la victime aurait pu être tuée ou perdre la vue», avait déploré le parquet lors de son réquisitoire.

Le prévenu contestait les faits mais il avait été identifié par sa victime sur un panel photographique et reconnu par un témoin de la scène. Il a été condamné à une peine de 18 mois de prison pour les préventions liées à l’agression avec un couteau, à une peine d’un mois de prison pour séjour illégal et à une amende de 400 euros. Le tribunal lui a accordé un sursis pour le surplus de la détention préventive.

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo