Initiative inédite à Liège: un dispositif d’accueil d’urgence pour les jeunes LGBT reniés à cause de leur orientation sexuelle

Kate, transexuelle liégeoise.
Kate, transexuelle liégeoise. - G.G.

On a du mal à croire que de telles situations puissent exister à Liège et dans sa région, en 2019. Et pourtant… Bien plus souvent qu’on ne le croit, des jeunes, parfois mineurs, sont brimés, violentés et rejetés par leur famille à cause de leur orientation sexuelle.

Gay, lesbienne, transsexuel(le) ou bisexuel(le), le choix d’un individu a parfois du mal à être accepté par ses proches. De quoi engendrer des situations extrêmement complexes où peuvent se mêler violences physiques et psychiques, qui amènent une rupture totale.

Dans ce contexte, la fondation Ihsane Jarfi, du nom de ce Liégeois tué parce qu’il était homosexuel, vient de créer un refuge pour accueillir les jeunes mis à la porte de chez eux à cause de leur genre ou de leur orientation LGBT. Contre toute attente, pas moins de cinq cas ont déjà été rencontrés.

Vincent Bonhomme, administrateur délégué de la fondation Jarfi, détaille cette initiative.

Kate, jeune Liégeoise transsexuelle, explique son calvaire  : « Mes parents n’acceptaient pas, je recevais des coups… »

Notre sélection vidéo