Nacer Chadli de retour en Belgique: «Pour moi, c’était facile de choisir Anderlecht»

Vidéo
Nacer Chadli de retour en Belgique: «Pour moi, c’était facile de choisir Anderlecht»
Photo News

Deux jours après l’officialisation de son arrivée, Nacer Chadli est officiellement présenté au Sporting d’Anderlecht. Alors qu’il a déjà pris part à son premier entraînement avec le groupe lundi, le Diable rouge sera pour la première fois face à la presse.

« Les premiers contacts avec Anderlecht remontent au dernier match avec l’équipe nationale. J’avais dit à Vincent que c’était intéressant. Je voulais juste partir en vacances et faire la préparation avec Monaco. On a gardé contact pour voir où j’en étais et après cela s’est fait très vite. Il y a toujours eu du respect entre moi et Vincent. On l’écoutait déjà beaucoup en équipe nationale et ici à Anderlecht, ça ne changera pas beaucoup », explique Nacer Chadli.

Quand à la position qu’il peut occuper sur le terrain : « J’aime encore me trouver sur les flancs et ma polyvalence est un atout donc c’est un avantage ».

« J’ai suivi ma préparation avec l’AS Monaco et ça s’est bien passé. Je n’ai pas de douleur mais j’ai juste besoin de rythme et d’intensité avec les entraînements. On fera le point avant le match, ajoute le Diable rouge. Il y a beaucoup de jeunes joueurs très calmes et très intelligents. Ils sont souvent à l’écoute et c’est important pour nous. Il faut bien les encadrer ».

Plusieurs Diables sont revenus en Belgique. Retour à la maison ou championnat plus attractif ? « Je pense qu’il y a un peu des deux. On a pu voir en équipe nationale que beaucoup de joueurs évoluant en Belgique sont partis à l’étranger et d’autres dans le noyau qui évoluent en Belgique donc au final, pour moi, c’était facile d’opter pour Anderlecht. Je veux me prouver que je peux jouer une saison et être performant. Si je joue tous les matchs et que je les joue bien, ça peut aider pour ma place chez les Diables ».

« J’ai joué huit saisons chez les jeunes du Standard et ça ne s’est pas trop bien passé. Ils m’ont remercié et m’ont dit d’aller voir ailleurs. A partir de là, il ne faut pas en vouloir à quelqu’un qui part dans un autre club. Il y avait eu des contacts avec Anderlecht à l’époque mais j’habitais déjà aux Pays-Bas et j’ai signé au FC Twente, c’était normal pour moi ».

Chadli a été prêté par l’AS Monaco pour un an sans option d’achat.

Notre sélection vidéo