Deux moutons sacrifiés dans une maison à Jemeppe-sur-Sambre lors de la fête de l’Aïd: l’arrivée des policiers a permis de sauver trois autres animaux

Exclusif
Les deux autres moutons qui ont pu être sauvés.
Les deux autres moutons qui ont pu être sauvés. - DR

À l’arrivée des agents, deux moutons morts, sans peau, sont trouvés pendus par les pattes arrières dans une remise à l’arrière de la maison. Ils viennent d’avoir été sacrifiés. Ils viennent d’avoir été victimes d’une grave infraction, aussi.

En Wallonie, l’interdiction des abattages sans étourdissement, déjà effective en Flandre, n’entrera en vigueur qu’en septembre. Mais les abattages à domicile, hors abattoir agréé, sont bien illégaux.

L’arrivée rapide des policiers n’a pas été vaine. Trois autres moutons allaient y passer. Ils ont pu être sauvés.

► Les policiers racontent cette intervention  : « En fait, ce sont des gens qui ne comprennent pas pourquoi on leur interdit un tel abattage... »

Voici ce que risquent les habitants.

► Ces derniers jours ont été particulièrement agités pour les associations de défense des animaux.

Notre sélection vidéo