Un Liégeois condamné pour avoir hébergé une culture de cannabis

prétexte
prétexte - 123RF

Une plantation de 650 plants et de 200 boutures avait été découverte chez le prévenu le 20 janvier 2019 par la police lors d’une perquisition réalisée dans le cadre d’une autre affaire judiciaire. L’occupant des lieux prétendait ignorer l’utilisation qui avait été faite de la pièce qui avait été prêtée à d’autres personnes dans le cadre de l’installation d’une plantation illégale de cannabis.

Le prévenu avait exposé qu’il avait accepté de prêter une partie de son habitation en échange du paiement de son loyer. La plantation aurait été installée chez lui en décembre 2017 et l’électricité avait été pontée de manière illégale sur le réseau. Le prévenu ne pouvait ignorer cette manipulation car l’installation laissait apparaître des fils dénudés dans sa chambre.

Dans son jugement, le juge a souligné la qualité professionnelle de l’installation implantée chez le prévenu, sa participation à la culture mais aussi son rôle accessoire. Le prévenu a été condamné à une peine d’un an de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive et à une amende de 8.000 euros avec sursis.

Notre sélection vidéo