7 ans de prison ferme pour Erick qui a violé sa belle fille de 8 ans à Boussu: il filmait ses ébats avec Laura et envoyait les vidéos sur WhatsApp

L’homme était également moniteur sportif à Soignies.
L’homme était également moniteur sportif à Soignies. - D.R.

Le drame de ‘Laura’ remonte à la fin de 2018. C’était la fille de la compagne d’Erick, avec qui il était depuis 2015. Ensemble, le couple a eu un petit garçon, qui était âgé de 3 ans à la fin de 2018.

Le couple se sépare à l’automne de cette année-là, mais Erick continue de reprendre Laura et son fils chez lui les mercredis notamment. C’est alors que l’homme a plus que dérapé. Laura ne l’a pas dénoncé. Ce n’est qu’à la suite de la dénonciation de sa nouvelle compagne – qui avait mis le doigt, dans le téléphone d’Erick, sur des photos pornos de lui, impliquant Laura – que la machine judiciaire s’est enclenchée.

Une fois que la peine pénale sera arrivée à son terme, Erick sera déchu pour 10 ans de ses droits civils et politiques. Il sera aussi déchu pour 15 ans du droit d’exercer toute activité avec des mineurs, en dehors de la présence d’adultes responsables. Voilà qui, à moins d’un appel qui reverrait la peine à la baisse, met un terme, au moins jusqu’à ce qu’il soit quinquagénaire, à ses activités de moniteur de natation, de water-polo (à Soignies) et de ski avec des mineurs d’âge. Mais précisons que l’homme n’a jamais suscité le moindre incident sur ses lieux de travail d’éducateur sportif. Et d’après son père, il va faire appel de ce jugement.

Erick avait posé dans son bain, sexe en érection, en compagnie de son enfant et il avait envoyé sa photo par inadvertance à une collègue de travail !

► Il avait filmé ses ébats avec Laura sur son smartphone et les envoyait à d’autres hommes sur WhatsApp

► Il nie avoir agi en présence de son propre enfant de 3 ans mais le témoignage de Laura dit le contraire !

Notre sélection vidéo