Style de jeu, profil, mentalité: Selim Amallah, arrivé en provenance de Mouscron, a tout pour séduire les supporters du Standard

Amallah avait réussi sa première à Sclessin. A confirmer contre ses anciens équipiers...
Amallah avait réussi sa première à Sclessin. A confirmer contre ses anciens équipiers... - VIRGINIE LEFOUR/BELGA.

Le Standard n’a pas hésité bien longtemps lorsqu’il a eu la possibilité de recruter, très tôt, Selim Amallah, premier transfert estival d’une liste longue de douze noms. C’est que le profil du médian belgo-marocain de 22 ans avait tout pour plaire à Michel Preud’homme, chantre d’un football axé sur la mentalité, le pressing, les courses et la vitesse. « Le club liégeois n’aura pas à regretter son investissement », lâche d’emblée Laurent Demol, qui avait dirigé Amallah en U21 à Mons avant de l’attirer à Mouscron en 2015 et le faire revenir au Canonnier en 2017, après un prêt à Tubize, convaincu qu’il fallait miser sur ce joueur.

S’il doit encore pleinement s’intégrer dans le système de jeu du Standard, Selim Amallah n’a eu besoin que de 90 minutes, il y a quinze jours face à Zulte Waregem, pour se mettre le public de Sclessin dans la poche. Sans grande surprise. « Lorsqu’on sait que les supporters du Standard adulent les joueurs qui mouillent leur maillot, un garçon comme Selim ne peut que les toucher par rapport à son envie et son volume de travail », poursuit celui qui a été T2 à Mouscron, aux côtés de Janevski, De Boeck, Rednic, Defays et Storck, plus brièvement. « Il donne toujours beaucoup, parce qu’il sait d’où il vient… »

►►► Grâce à sa mentalité et sa bonne humeur, Amallah a tout de suite fait l’unanimité!

►►► Numéro 10 ou numéro 8, le joueur est capable d’évoluer aux deux positions, au grand bonheur de Michel Preud’homme !

►►► « C’est un club fait pour lui » : Yannick Mbombo était certain que Selim Amallah allait s’intégrer chez les Rouches!

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo