Eddy Merckx touché par la mort de Gimondi: «Cette fois j’ai perdu. Je perds un ami, un grand homme»

Eddy Merckx touché par la mort de Gimondi: «Cette fois j’ai perdu. Je perds un ami, un grand homme»
Photo News

Grand rival de l’Italien Felice Gimondi, Eddy Merckx s’est dit très touché par le décès d’une des légendes du cyclisme italien vendredi des suites d’une crise cardiaque en Sicile. Le « Cannibale » s’en est confié à l’agende presse italienne Ansa.

« Combien de combats y a-t-il eu entre nous. Il a été parmi les plus grands de tous les temps. C’est un grand homme. Il y a deux semaines, nous nous sommes entendus pour la dernière fois. Cette fois, j’ai perdu. Je perds un ami et je perds l’adversaire de ma vie. Nous étions rivaux pendant tant d’années sur les routes, puis nous sommes devenus amis à la fin de notre carrière. Je l’avais encore entendu il y a deux semaines comme cela nous arrivait encore de temps en temps ».

« Qu’est-ce que je peux dire ? Je suis détruit. Felice était avant tout un grand homme, un grand champion. C’est une grande perte pour le cyclisme. Toutes les luttes que nous avons eues ensemble me reviennent à l’esprit. Un homme comme Gimondi ne naît pas tous les jours », a-t-il ajouté.

Notre sélection vidéo