Stéphane Breda, notre consultant arbitrage: «Il y avait bien penalty pour Courtrai face à Anderlecht»

Stéphane Breda, notre consultant arbitrage: «Il y avait bien penalty pour Courtrai face à Anderlecht»

Le VAR, qui devait éteindre tout débat, le suscite plus que jamais. Un week-end c’est parfait, le suivant beaucoup moins. Lors de cette quatrième journée, ce fut carrément catastrophique, dans la plupart des stades. Stéphane Bréda décrypte :

1. Un problème de fond

« L’an dernier, on a dit que le VAR intervenait trop souvent. J’espère qu’on n’est pas en train de tout inverser, quand je vois que Wesley Alen, dans la camionnette, n’est pas intervenu vendredi à Bruges pour signaler le penalty évident de Koch sur Vormer, que M. Van Driessche, sur le terrain, aurait déjà dû voir. Par ailleurs, si le VAR est désormais confié à des referees en exercice, cela en oblige certains à officier par exemple le samedi sur la pelouse et le dimanche au VAR. Alors qu’on leur recommande de bien préparer leurs matches… Cela ne les aide pas ! Ce fut le cas pour M. Van Driessche ce week-end (sur la pelouse à Bruges et au VAR au Standard) et il a participé à deux mauvaises décisions, ne voyant pas non plus, devant son écran, le penalty énorme de Bokadi sur Osabutey, qui avait échappé à M. Laforge. Un week-end difficile pour lui, qui est souvent bon. »

2. Penalty pour Courtrai

« J’ai dû le regarder plusieurs fois pour le voir, comme certainement le VAR : il y a bien faute de l’Anderlechtois Sandler sur Ajagun car il touche son pied. Le VAR (M. Verboomen) a bien fait de conforter M. Lambrechts. Et s’est logiquement abstenu quand Vlap a réclamé une faute de Hanes-Ike car il s’agissait d’un simple fait de jeu, non fautif. »

3. Penalty à retirer à Malines !

« On ennuie les gardiens quand leur pied est un centimètre devant la ligne mais il faudrait commencer par respecter la règle de base : le penalty marqué par Storm pour Malines devait être retiré car plusieurs joueurs des deux équipes étaient largement entrés dans le rectangle. Le VAR aurait dû intervenir ! »

4. Bokadi sans carte…

« Pour revenir au match du Standard, où le but d’Amallah a été justement validé car Emond ne gênait pas le gardien, je ne comprends pas que Bokadi ait fini le match sans carte alors qu’il aurait dû recevoir une jaune en début de match, peut-être une autre si le penalty avait été sifflé, et sûrement une ensuite pour avoir écrasé le pied d’un adversaire… »

Notre sélection vidéo