Harcèlement, menaces de mort, agressions…: Adelaïde Charlier raconte le calvaire qu’elle a vécu au festival Pukkelpop

Les jeunes activistes ont été très mal reçus à Hasselt.
Les jeunes activistes ont été très mal reçus à Hasselt. - Belga

Comme toute la presse belge l’a rapporté ces derniers jours, l’activiste flamande Anuna De Wever a fait l’objet de harcèlement, de menaces de mort et d’actes plutôt agressifs lors du festival.

Jeudi soir elle est montée sur scène avec les activistes, dont la Namuroise Adélaïde Charlier, pour sensibiliser les jeunes à la cause écologique. L’action s’est plutôt mal passée.

Adelaïde raconte ce qu’il s’est passé.

► Après être descendue de la scène, le reste de la soirée a été pire.

► Elles ne comptent pas arrêter de diffuser leur message pour autant.

Notre sélection vidéo