Le gouvernement Michel a moins épargné que celui d’Elio Di Rupo, selon Hendrik Bogaert

Le gouvernement Michel a moins épargné que celui d’Elio Di Rupo, selon Hendrik Bogaert
Belga image

Le gouvernement sortant se félicite d’avoir réduit considérablement le déficit budgétaire : de la poudre aux yeux, assure le député fédéral Hendrik Bogaert, membre du CD&V, qui a pourtant participé au gouvernement Michel, écrivent lundi Le Soir, De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le député social-chrétien flamand en fait la démonstration lundi dans De Standaard, sur base de chiffres qu’il a obtenus de la Banque nationale.

Alors que le gouvernement sortant se félicite d’avoir réduit le déficit budgétaire de 3,1 % du PIB en début de législature à 0,7 % à la fin de 2018, l’essentiel de l’amélioration du solde budgétaire sous la législature suédoise s’explique par la baisse des taux d’intérêt, l’amélioration de la conjoncture internationale et des mesures ponctuelles, pointe Hendrik Bogaert. Au final, la coalition suédoise a réalisé un « effort structurel primaire » qui équivaut à seulement 0,28 % du PIB, soit nettement moins que le gouvernement Di Rupo (0,6 %), qui pourtant avait dû s’accommoder d’une croissance moins favorable et de taux d’intérêt plus élevés.

Notre sélection vidéo