Deux mandats d’arrêt confirmés et une personne relâchée après le décès de Michaël à Rochefort: des contradictions constatées après l’autopsie

Michaël Roberty était revenu depuis peu en Belgique.
Michaël Roberty était revenu depuis peu en Belgique. - D.R.

Vendredi en fin de matinée, Michaël Roberty est décédé des suites de ses blessures. Pour rappel, l’homme vivant à Nassogne avait été tabassé par plusieurs personnes lors du bal aux lampions de Rochefort, dans la nuit du 10 au 11 août dernier.

Le jeune homme, âgé de 38 ans, avait été grièvement blessé. Dès qu’il est arrivé à la clinique de Mont-Godinne, les médecins ont constaté de nombreux hématomes au cerveau. La victime a alors été plongée dans le coma. Comme son état s’est dégradé, les médecins ont débranché l’assistance médicale qui maintenait Michaël en vie.

Quelques jours après les faits, le parquet de Namur avait placé Mathieu M., un jeune homme né en 1987, sous mandat d’arrêt pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité. Pour ces faits, il a comparu devant la chambre du conseil de Namur, vendredi passé.

► Les résultats de l’autopsie sont tombés : voici ce qu’il en résulte

► Le mandat d’arrêt de Mathieu M. a été confirmé et il repassera devant la chambre du conseil dans un mois

► Pareil pour un deuxième suspect, mais pas pour le troisième. Le quatrième suspect a été relâché  !

Notre sélection vidéo