De 0-2 à 4-2: un coup de génie de Vincent Vanasch fait basculer le match et envoie les Red Lions en finale de l’Euro (vidéos)

Vidéo
©Belga
©Belga

La Belgique s’est qualifiée ce jeudi soir pour la finale de son Euro de hockey en s’imposant 4-2 face à l’Allemagne. Menés 0-2 à la mi-temps, les Red Lions sont parvenus à renverser le match. Une formidable remontée qui est partie d’un appel à la vidéo de Vincent Vanasch.

Dans le 3e quart-temps, l’Allemagne obtient un stroke (similaire à un penalty au football) pour une faute de pied belge sur la ligne de but. Difficile de contester cette décision. Et pourtant. Vanasch, très attentif sur le pc de ses adversaires, demande immédiatement la vidéo. Il réclame une faute de main du stoppeur allemand (chargé d’arrêter la balle avant qu’un joueur ne déclenche une frappe). Un détail qui fait toute la différence. L’arbitre se ravise, annule le stroke et les Red Lions partent à l’assaut du but adverse, réduisant le score dans l’action qui suit. Suivent trois autres buts qui offrent une nouvelle finale internationale à la Belgique.

Cette faute de main paraît tout de même particulièrement difficile à constater quand on est à plusieurs mètres. Mais le gardien des Red Lions savait très bien à quoi s’attendre. « J’ai déjà assisté à cela avec l’Allemagne », a expliqué Vanasch après la rencontre. « Pendant la Pro League, j’ai à nouveau repéré ça et j’attendais – peut-être devrais-je attendre jusqu’à l’Euro pour voir s’ils tentent cela à nouveau. C’était un bon appel et à un bon moment. J’avais vu des vidéos et j’étais certain qu’il avait utilisé sa main. »

Retrouvez en vidéo les meilleurs moments de la rencontre et les réactions des Red Lions.

Belgique – Allemagne : 4-2

Les buts : 21’ Christopher Ruhr 0-1, 26’ Florian Fuchs 0-2, 42’ Tom Boon 1-2, 54’ Nicolas de Kerpel 2-2, 56’ Victor Wegnez 3-2, 58’ Cedric Charlier 4-2

Vincent Vanasch : « Merci au douzième homme »

Tom Boon : « Un doublé serait incroyable, on a vraiment une belle carte à jouer »

Gauthier Boccard : « Il faudra se méfier de l’Espagne en finale »

Felix Denayer : « On est là pour une chose, c’est pour l’or »

Victor Wegnez : « Je ne marque vraiment jamais, mais pour une fois, elle rentre dedans »

Arthur Van Doren : « L’ambiance dans laquelle on a joué était incroyable »

John-John Dohmen : « C’est tombé à la fin, ça fait un beau scénario »

Notre sélection vidéo