Air Belgium va faire le tourdu monde avec une agence!

L’Airbus portera les couleurs de l’agence française. L’intérieur de la cabine sera modifié pour le confort des passagers.
L’Airbus portera les couleurs de l’agence française. L’intérieur de la cabine sera modifié pour le confort des passagers. - DR

Le directeur de l’agence de voyages française Safrans du Monde l’a confirmé : il organisera bien une croisière aérienne Tour du Monde avec un avion de la compagnie Air Belgium. « Il s’agit de notre quatrième croisière aérienne Tour du Monde », précise Guy Bigiaoui. L’avion s’envolera le 26 octobre depuis Paris Charles-de-Gaulle. La croisière aérienne durera 22 jours. Onze escales - que vous découvrez sur la carte - sont prévues.

Un voyage de vingt-deux jours qui fait rêver mais qui n’est pas donné...
Un voyage de vingt-deux jours qui fait rêver mais qui n’est pas donné... - DR

Entre 130 et 150 passagers, dont quelques Belges, auront déboursé quelques dizaines de milliers pour s’offrir ce voyage de rêve. Il y a trois classes différentes : l’Espace Safrans à 24.500€, la Club Safrans à 34.500€ et la Première Classe à 53.000€. Dans ce montant sont inclus l’hébergement en chambre double dans des hôtels 4 ou 5 étoiles, la pension complète, les boissons à bord de l’avion piloté par l’un des trois commandants d’Air Belgium, tous les transferts, les excursions et les visites prévues au programme.

Un propre chef à bord

L’intérieur de l’avion qui portera les couleurs de Safrans du Monde comportera deux nouveaux espaces dans la cabine remaniée pour l’occasion. Une vingtaine de membres dépêchés par l’agence assisteront les passagers. Cela va du chef préparant les mets (Jean-Marie Dumarché) au responsable des bagages en passant par le médecin, le directeur de croisière, les accompagnateurs ou encore les coordinateurs. « Nous avons notre propre cave à vins. Tous les repas servis à bord seront selon nos propres normes de qualité. Un exemple : même s’il y a des fauteuils en classe économique, il n’y aura pas de prestations de classe économique ». Cela va dire que le chef et le service de bord mettront les petits plats dans les grands !

Pierre Nizet

Notre sélection vidéo