Ski: une première victoire pour Armand Marchant

Armand Marchant entouré de son coach Raphaël Burtin (à g.) et de son kiné Thibaut Schnitzler (à dr.).
Armand Marchant entouré de son coach Raphaël Burtin (à g.) et de son kiné Thibaut Schnitzler (à dr.). - Facebook Fan Club Armand Marchant

Et de une ! Ce mardi, à Coronet Peak, en Nouvelle-Zélande, Armand Marchant a remporté la première victoire de sa « deuxième carrière » en s’imposant dans le premier des deux Super G de la journée organisés dans le cadre des Winter Games New Zealand, une compétition du circuit Coupe Australie-Nouvelle-Zélande (ANC). Il a devancé le Slovaque Adam Zampa de 9 centièmes et le Norvégien Marcus Monsen de 27. Dans le deuxième « run », le Belge a terminé 5e, à 72 centièmes du Néerlandais Maarten Meiners. Ce double résultat lui a valu de décrocher le trophée général des deux épreuves et de se voir décerner un dossard jaune « comme au Tour de France ! »

La victoire du skieur de Thimister arrive quinze jours après son grand retour sur les pistes après plus de deux ans et demi d’absence suite à une terrible blessure au genou survenue après une chute à Adelboden, en janvier 2017. Victime d’une fracture du plateau tibial, mais aussi d’une déchirure des ligaments croisés et du ménisque, il avait dû être opéré pas moins de sept fois depuis lors, tout en poursuivant une rééducation acharnée.

« Cette victoire fait du bien ! », dit-il, « surtout qu’elle survient dans une discipline de vitesse où on ne m’attendait pas forcément (NDLR : il était plutôt considéré comme un spécialiste du slalom et du slalom géant) et où je n’avais pas trop de références. Cela confirme ce que mon entraîneur Raphi Burtin me répète sans cesse, que je suis un skieur complet et que j’ai de bonnes qualités de glisse ! J’ai joué ma carte à fond et j’ai bien pu m’exprimer sur une piste où il y avait un passage compliqué, où je me suis moins fait avoir que les autres ! Ce succès va aussi me permettre de partir avec de bons dossards dans les courses qui suivent. »

Le résultat de ce mardi atténue aussi un peu sa frustration des derniers jours puisque depuis son arrivée en Océanie, il a été confronté à des conditions météo compliquées, principalement du brouillard, qui ont nécessité pas mal de reports et/ou d’annulations, que ce soit en Nouvelle-Zélande ou en Australie, et ne lui ont pas permis de s’entraîner autant qu’il le souhaitait.

« Au jour d’aujourd’hui, j’aurais dû avoir disputé une douzaine de courses et je n’ai finalement pu en faire que cinq. C’est surtout mon déplacement en Australie qui a été très décevant, puisque je n’ai pu y courir qu’une seule fois sur les quatre jours qui étaient prévus. »

Pour rappel, Marchant a entamé sa tournée « down under » le 12 août à Coronet Peak, en Nouvelle-Zélande, où il a fini 19e d’un slalom géant. Il a ensuite terminé 3e d’un slalom au même endroit le 13 août, 36e d’un slalom géant le 23 à Mount Hotham, en Australie, avant les deux Super G de ce mardi, à nouveau à Coronet Peak.

Sa série d’épreuves en Nouvelle-Zélande est loin d’être finie, puisqu’il disputera encore deux géants et deux slaloms du 30 août au 2 septembre à Coronet Peak, avant d’enchaîner avec un géant et un slalom dans la station voisine de Cardrona.

« Après, il sera temps de rentrer en Europe ! », conclut-il

Notre sélection vidéo