Les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte reçoivent les présidents de 7 partis ce mercredi soir

Ici avec le Roi.
Ici avec le Roi. - Isopix

Elio Di Rupo et Bart De Wever ne seront pas seuls, puisque les informateurs du Roi, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, ont invité cinq partis flamands (N-VA, Open VLD, CD&V, sp.a et Groen) et deux partis francophones (PS et MR, Ecolo ayant refusé de se rendre à la première réunion, le cdH s’étant auto-exclu des négociations et le PTB n’ayant jamais été invité à aucune rencontre).

Il ne faut pas s’attendre à une réelle avancée dans la formation d’un futur gouvernement fédéral. Les informateurs ont certainement réajusté leurs notes qui avaient servi à la première réunion. Ils devraient donc soumettre la nouvelle version de ces documents, et on peut penser que les discussions auront également un caractère budgétaire, puisque le budget 2020 sera rapidement un dossier très épineux.

Certains avaient imaginé que cela pourrait aussi être l’occasion pour la N-VA d’annoncer qu’elle renonçait à participer au futur gouvernement, lassée de ses appels en vain au PS à venir négocier. Il est un fait que certains nationalistes craignent qu’un accord gouvernemental boîteux, à force de compromis, soit une catastrophe pour la N-VA et une aubaine pour son grand rival du Vlaams Belang qui pourrait même devenir le premier parti flamand après le prochain scrutin. De là à imaginer que la N-VA va jeter l’éponge dès aujourd’hui… L’hypothèse est accueillie avec un haussement d’épaules à la N-VA et qualifiée de « potins de journalistes en mal d’infos ».

Pour rappel, les informateurs doivent rendre un nouveau rapport au Roi le 9 septembre.

Notre sélection vidéo