Yari Verschaeren: «Les Diables, je ne m’y attendais pas»

Exclusif
@Sylvain Piraux
@Sylvain Piraux

Dans une vie normale, Yari Verschaeren aurait profité de la fin d’un mois d’août ensoleillé pour prendre du bon temps avec ses amis avant d’attaquer des études supérieures. Un diplôme en éducation physique est bien ancré dans sa tête bien faite mais il est conscient qu’il ne vivra pas un cursus normal. Parce qu’à 18 ans, même s’il vit dans une maison partagée avec sa copine, Dewaele et Sambi Lokonga, Verschaeren a tout sauf une vie normale. Dimanche, et avant de rallier le groupe des Diables où il a été appelé pour la première fois, il disputera le quatrième Clasico de sa toute jeune carrière promise à un avenir radieux. La dernière fois, c’était le 5 mai en Playoffs 1. La dernière victoire d’Anderlecht. La dernière fois aussi que le pur produit de Neerpede a marqué. « Ce but reste le plus beau souvenir de ma carrière à Anderlecht », explique la lueur d’espoir dans la pénombre anderlechtoise la saison dernière qui compte s’ériger en homme fort du RSCA version « Kompany ».

> Il se livre au sujet de sa situation à Anderlecht, de Vincent Kompany, de lui-même et des Diables rouges.

Notre sélection vidéo