Le Standard est en avance sur Anderlecht dans tous les domaines

Malgré les buts de Vlap, Anderlecht n’a toujours pas gagné. @News
Malgré les buts de Vlap, Anderlecht n’a toujours pas gagné. @News

Les deux clubs s’affrontent dimanche. Mais affichent un état d’esprit bien différent.

Les résultats

Anderlecht : le pire scénario pour Kompany

À Anderlecht, les playoffs ont été catastrophiques, l’Europe s’est envolée et, alors qu’un vent nouveau soufflait sur le club avec la venue de Kompany, le début de championnat est catastrophique. Pourtant, les adversaires étaient tous à la portée des Mauves, puisque les Bruxellois commençaient avec Ostende, Mouscron, Malines et Courtrai. Aucun foudre de guerre là-dedans. Avec 2 points sur 15, le RSCA réalise l’une des pires entames de son histoire.

C’est bien simple : le dernier Clasico constitue la dernière victoire anderlechtoise. Soit quatre mois sans gagner un match officiel. Reste que les supporters laissent à Kompany un crédit que personne n’a jamais eu au Parc Astrid. L’ambiance n’est pas sereine, mais elle n’est pas non plus à l’insurrection, ce qui permet aux troupes de Simon Davies et Kompany de travailler dans un calme relatif. Néanmoins, ce bilan ne permet toujours pas de se rassurer sur le potentiel de Kompany comme coach ni sur la viabilité de la formule. Certes, la philosophie de jeu est séduisante mais il y a encore trop de trous d’air pour voir l’avenir en rose.

Standard : le meilleur départ depuis 6 ans

Le revers du 5 mai dernier à Anderlecht a été la 3e des 4 défaites consécutives enregistrées dans les playoffs 2019. Mais le Standard a mieux négocié ses deux dernières rencontres des PO1 pour sauver sa troisième place finalement synonyme de qualification directe pour la phase des groupes de l’Europa League, en remplacement de Malines. De quoi laisser un peu de pression au placard avant d’entamer les rendez-vous continentaux en septembre. Le Standard a pu entamer la saison en ne pensant qu’au championnat et en continuant d’ailleurs la préparation de la saison. Pour récolter un bilan de 12 sur 15, soit le meilleur départ de la décennie derrière le 27 sur 27 réalisé par Guy Luzon en 2013. Seule ombre au tableau, ce revers à Saint-Trond. À cause du synthétique. En partie seulement. À cause aussi de la maladresse liégeoise, de la malchance et de la prestation sans fausse note de Schmidt, le gardien trudonnaire. Pourtant, le Standard a tenté sa chance à 29 reprises lors de ce déplacement. Un record cette saison toutes équipes confondues.

> L’analyse de l’équipe et du mercato des deux clubs, mais aussi leur philosophie de jeu et les deux entraîneurs, c’est sur nos éditions digitales.

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo