France: «Mon fils (17 ans) était choqué en revenant… il y a des clubs échangistes pour ces choses-là», témoigne une maman

Cette histoire nous est racontée par nos confrères de Nord Littoral. Samedi dernier, comme chaque week-end, le 555, implanté à Calais (nord de la France) depuis des décennies, faisait salle comble. Le thème de la soirée, placardé depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux, donnait le ton : « American X Trem, la soirée No limit où tout est permis. » Un jacuzzi, des gogos danseuses, un véritable show, « comme on en retrouve partout dans d’autres boîtes, c’est un concept qui cartonne, précise François Lefebvre, aux manettes de l’établissement. Nous en avions fait une au début de l’été et ça avait très bien marché. Après, on ne peut pas plaire à tout le monde. » Sauf que quelques heures après la soirée, Sylvia, maman d’un jeune calaisien de 17 ans présent au 555 (l’entrée est autorisée à partir de 16 ans), déchante.« Mon fils est allé là-bas avec des amis et il était choqué en revenant. Il n’était pas au courant de cet événement et s’est retrouvé devant des mecs nus face à ces danseuses. »

« Il y a des clubs échangistes pour ces choses-là »

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. On y voit deux clients, « des adultes », indique Alexis Prévost, prestataire de la soirée, totalement nus dans le jacuzzi. Les gogos danseuses de leur côté se déhanchent autour d’eux, passant brièvement leurs mains sur leur corps. « J’étais atterrée en voyant cela, poursuit Sylvia. Il y a des clubs échangistes pour ces choses-là. On ne peut pas aller en boîte et se retrouver face à ça. Il n’y a rien de caché, tout se fait face au public. Mon fils n’y retournera plus jamais. Si ça ne bouge pas, je ferai en sorte d’aller à la sous-préfecture pour signaler ça. »

Sauf que si la morale peut entrer en ligne de compte, il n’y a rien d’illégal. François Lefevbre comprend que « ça puisse choquer », mais cette soirée, « c’est justement du délire total, mes clients ont été satisfaits. À Calais, à partir du moment où l’on fait quelque chose qui sort de l’ordinaire, ça choque immédiatement ».

Alexis Prévost, DJ résident au 555 chaque jeudi et samedi, admet lui aussi que certaines personnes puissent avoir été surprises ou choquées, mais rappelle « que cette soirée ce n’était pas pour voir des licornes. Ces personnes qui voulaient aller dans le jacuzzi, on ne les a pas forcées. » Seule contrainte pour y accéder, « se mettre en sous-vêtements car c’est une question d’hygiène pour que les danseuses n’attrapent pas de microbes et de maladies ».

« Ce n’était pas une soirée Jacquie et Michel »

Le prestataire insiste, il ne vend pas « de soirée porno. Ce n’était pas une soirée Jacquie et Michel. À un moment donné ces mecs ont enlevé leur caleçon, ça s’est fait et voilà. Ce qui m’inquiétait, c’était qu’ils regrettent, surtout que des images circulent rapidement sur les réseaux. Le lendemain ils étaient très heureux et la soirée s’est très bien déroulée. Encore une fois je peux comprendre que l’on soit choqué, mais les gens savaient que c’était une soirée hors-norme où l’on proposait un spectacle que l’on ne voit quasiment jamais à Calais. »

Notre sélection vidéo