Il était une fois Hollywood…. à Deauville : avec ou sans Johnny Depp ?

Catherine Deneuve, présidente du jury
Catherine Deneuve, présidente du jury - Isopix

Et pour ce faire, le Festival a confié la présidence de son jury ni plus ni moins qu’à Catherine Deneuve. Après avoir ouvert le Festival de Venise il y a à peine une semaine, l’égérie de réalisateurs majeurs comme Jacques Demy, François Truffaut ou André Téchiné aura à ses côtés, entre autres, la comédienne et réalisatrice italienne Valeria Golino, le comédien et réalisateur Gaël Morel, le rappeur français, réalisateur et comédien, Orelsan, et le comédien Gaspard Ulliel.

Si le nom des réalisateurs et comédiens à l’affiche des quatorze films présentés en compétition sont souvent encore peu connus du grand public, venant d’un cinéma d’auteur indépendant à découvrir, le Festival accueille aussi, année après année, des avant-premières de grosses productions déjà annoncées en salles et son lot de stars internationales à qui il rend des hommages rebaptisés depuis peu « Deauville Talents Awards » et « Nouvel Hollywood ».

Dans la première catégorie, le festival rendra hommage, cette année, à des personnalités reconnues comme l’ancien James Bond, Pierce Brosnan, dès ce vendredi 6 septembre, pour l’ouverture, Geena Davis, héroïne de « Thelma et Louise », qui viendra présenter « Tout peut changer » et « Si les femmes comptaient à Hollywood » de Tom Donahue, ou Kristen Stewart, l’ancienne star de la série « Twilight » qui présentera deux films à Deauville (« JT Leroy », de Justin Kelly et « Seberg » de Benedict Andrews).

Dans la catégorie « Nouvel Hollywood », ce sont de jeunes talents que le Festival choisit de placer dans la lumière, comme cette année la jeune comédienne américaine Sophie Turner repérée dans « Games of Thrones ».

A l’occasion de ce 45e Festival du cinéma américain de Deauville, les célèbres planches de la plage aux non moins célèbres chabada bada verront également défiler, durant ces neuf jours de fête, entre autres, les cinéastes Jean-Jacques Annaud (« Le nom de la rose », « L’amant »), Michel Hazanavicius (« The Artist »), Jean-Pierre Jeunet (« Le fabuleux destin d’Amélie Poulain »), Jean-Paul Rappeneau (« Cyrano »), Régis Wargnier (« Indochine ») ou Claude Lelouch qu’on ne présente plus, surtout à Deauville !

Pierre Lescure, le Président du Festival de Cannes, l’acteur Vincent Lindon, incontournable des Planches, Frédéric Mitterrand, et la comédienne Judith Godrèche (« Ridicule » de Patrice Leconte, « Potiche » de François Ozon) sont également annoncés.

Sans oublier l’annonce presque passée inaperçue d’un hommage à Johnny Depp, dimanche prochain, avec la projection de son dernier film « Walting for the Barbarians » de Ciro Guerra. La star de « Ed Wood », « Edouard aux mains d’argent » ou de la série des « Pirates des Caraïbes » sera-t-elle bien présente ? Rien n’est moins sûr si l’on en croit les réseaux sociaux qui reprochent au Festival de Deauville de rendre un hommage à un acteur accusé par sa femme de violences conjugales…

Ce vendredi 6 septembre, c’est le dernier film de Woody Allen, « Un jour de pluie à New York » (avec Elle Fanning et Jude Law) qui ouvrira le bal, avec une histoire de deux étudiants soucieux de passer un week-end en amoureux à New York, malheureusement en l’absence du réalisateur ou de l’un de ses acteurs.

Tandis que c’est Olivier Assayas avec « Cuban Network » (une histoire d’espionnage par des Cubains installés à Miami, avec Penelope Cruz) qui, neuf jours plus tard, refermera, en sa présence, cette 45e édition du Festival du cinéma américain.

A présent, que la fête commence !

Notre sélection vidéo