Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Chasse à l’homme à Liège: l’hélicoptère de la police fédérale à la recherche d’un suspect en fuite (vidéo)

Vidéo
Le SUV blanc s’était immobilisé.
Le SUV blanc s’était immobilisé. - D.R.

Il est activement recherché depuis qu’un témoin a appelé la police pour signaler qu’une arme avait été trouvée dans une chambre d’hôtel à Rocourt. Une information confirmée par le parquet de Liège, en la personne de Catherine Collignon, Premier substitut du procureur du Roi en charge des relations avec la presse.

Peu après 13 heures, la police de Liège confirmait un gros déploiement de policiers dans la cité « Jambe de bois » à Sainte-Walburge, rue de la Tonne, dans le cadre d’un dossier judiciaire en cours.

Selon les premières informations, un témoin avait appelé la police de Liège afin de signaler qu’il venait de trouver une arme dans la chambre d’un hôtel dans laquelle se trouvaient trois individus.

« Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, les trois suspects prenaient la fuite à bord d’un SUV blanc », relate Catherine Collignon. « Une course-poursuite s’est donc engagée entre le véhicule des fuyards et ceux des policiers. Après 800 mètres, le SUV s’est immobilisé sans commettre d’entrave méchante à la circulation. Les deux passagers ont été interpellés mais le conducteur a réussi à prendre la fuite. »

Fouilles

D’importantes fouilles ont été menées par les policiers de Liège entre Sainte-Walburge et Rocourt. Les policiers ont été rejoints par l’hélicoptère de la police fédérale pour tenter de localiser le fuyard depuis le ciel, notamment grâce à sa puissante caméra thermique capable de débusquer un homme caché dans un terrain vague ou dans un bois.

Jeudi, sur le coup de 18 heures, le suspect n’avait toujours pas été localisé. À l’heure actuelle, on sait juste qu’une arme a été trouvée dans la chambre de l’hôtel et on ignore quel type d’arme.

Les passagers ont été privés de liberté. Ils devaient être auditionnés dans le courant de la soirée avant d’être mis à la disposition du parquet. Il s’agira, pour les enquêteurs, d’identifier le fuyard et de connaître les projets du trio qui semblait répéter ses gammes dans un hôtel de la région liégeoise.

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo