Van Branteghem avant le Mémorial Van Damme: «C’est important de battre ses rivaux trois semaines avant Doha»

Van Branteghem avant le Mémorial Van Damme: «C’est important de battre ses rivaux trois semaines avant Doha»
Photo News

Cédric Van Branteghem, le patron du Mémorial Van Damme, s’attend à vivre une 43e édition de très haute tenue, vendredi au stade Roi Baudouin. « Presque tous les meilleurs sont présents, à deux ou trois exceptions près. Ils sont en grande forme et pas fatigués comme c’est souvent le cas après les grands championnats. On s’attend à vivre de grandes performances, comme à Zurich la semaine passée, dans un stade quasiment plein. »

Le successeur de Wilfried Meert a évidemment évoqué la météo, à la veille de son meeting. « On la suit de très près, évidemment. Elle devrait être OK. On attend une température de 20 degrés, mais on ne peut pas écarter des risques de pluie. Cela ne devrait pas trop gêner les performances. »

Les épreuves étant dotées de 50.000 dollars à chaque vainqueur, on peut aussi s’attendre dans certaines courses, notamment de demi-fond et de fond à des courses tactiques ce qui pourrait rebattre la donne des favoris.

Cédric Van Branteghem n’en reste pas moins persuadé que tout le monde va vouloir s’imposer au stade Roi Baudouin. « Battre ses principaux concurrents à trois semaines de l’ouverture des Mondiaux de Doha donnera un gros avantage psychologique. »

« Pour que cette 43e édition soit réussie, il faudrait assister à quelques meilleures performances mondiales, à quelques minima pour Doha obtenus par les Belges et aussi qu’à la sortie du stade le public se dise ’on a vu des records, on s’est bien amusé et on a assisté à un bon concert’. »

Notre sélection vidéo