Le corps brûlé et décapité d’Ilyas retrouvé à Erezée: ses bourreaux ont égaré sa tête et personne n’arrive à la retrouver!

La victime Ilyas Kösker a été tuée pour sa voiture. En médaillon, deux de ses trois meutriers présumés.
La victime Ilyas Kösker a été tuée pour sa voiture. En médaillon, deux de ses trois meutriers présumés. - D.R.

Le 8 août dernier, Zakaria, un Herstalien, avait montré aux enquêteurs où lui et ses complices présumés avaient caché le corps du Liégeois Ilyas Kösker, signalé disparu depuis le 28 juin. Cet homme de 44 ans d’origine turque, dont la famille habite dans le quartier St Léonard, avait quitté son domicile ce jour-là pour aller vendre son véhicule, une VW Golf noire. Il n’avait plus donné signe de vie depuis, et pour cause : il aurait été pris dans un guet-apens mortel destiné à le délester de son véhicule.

Le cadavre découvert dans les bois était dans un état tel qu’il a fallu procéder à des analyses ADN pour confirmer qu’il s’agissait bien du quadragénaire disparu. Son corps avait été brûlé, et il avait été décapité. L’enquête a révélé que Omar, Zakaria et Sami, âgés de 20 à 29 ans et tous les trois inculpés pour meurtre, seraient revenus plusieurs fois près du corps après les faits, pour être sûr qu’il était toujours bien là.

Lors d’une de ces visites, ils se seraient rendu compte qu’Ilyas était toujours reconnaissable, malgré les brûlures. Il aurait alors été décidé de lui arracher la tête. Détail sordide : d’après une des versions présentées, celui des agresseurs qui avait la tête en mains, pour aller la cacher plus loin, aurait trébuché, tombant dans les bois. Il faisait noir, et dans l’obscurité, ils ne l’auraient pas retrouvée

► Des recherches ont été effectuées, mais personne ne retrouve la tête d’Ilyas...

► Voici l’hypothèse la plus plausible selon des spécialistes.

Ce que l’on sait des tueurs d’Ilyas.

Notre sélection vidéo