Le gouvernement Michel va préparer le terrain de la situation budgétaire pour son successeur

Le gouvernement Michel va préparer le terrain de la situation budgétaire pour son successeur
Isopix

« Il s’agira d’un travail technique préparatoire pour les exercices budgétaires 19-20, à charge pour le futur gouvernement de plein exercice de réaliser les grands arbitrages », a indiqué à l’agence BELGA la ministre du Budget Sophie Wilmès, à l’issue du Conseil.

« La situation appelle, de manière forte, la formation rapide d’un gouvernement de plein exercice. La dégradation de la situation demande des réformes », a répété vendredi Mme Wilmès, rappelant que le gouvernement minoritaire avait déjà pris des mesures de prudence budgétaire dans le cadre de la gestion des affaires courantes.

La ministre se dit à disposition du parlement pour donner des éclaircissements sur la situation actuelle, une réunion de la commission des Finances de la Chambre étant prévue le 17 septembre pour fixer l’agenda des travaux.

La dette de l’État fédéral a diminué de 81,776 millions d’euros

La dette de l’État fédéral a diminué de 81,776 millions d’euros en août pour atteindre 398,781 milliards d’euros à la fin du mois, a annoncé vendredi l’Agence fédérale de la Dette.

En termes nets (après déduction des placements financiers et titres en portefeuille), elle a augmenté de 2,497 milliards d’euros et atteint 384,007 milliards d’euros à la fin du mois d’août.

Le solde net à financer du mois d’août 2019 s’élevait à 2,498 milliards d’euros.

La dette de l’Etat fédéral comprend également les dettes de certains organismes pour lesquels l’Etat fédéral intervient dans les charges financières. Ces dettes s’élevaient à 215,989 millions d’euros à la fin août.

La Trésorerie souligne que la dette subit d’importants effets saisonniers. L’évolution de la dette en cours d’année ne reflète donc généralement pas l’évolution annuelle globale.

En termes d’opérations effectuées durant le mois écoulé, la Trésorerie mentionne que les opérations de gestion (les dépôts et placements interbancaires ainsi que la prise en portefeuille de titres, principalement des OLO) ont diminué de 2,579 milliards d’euros.

Fin août 2019, la dette à moyen et long terme représentait 90,96 % de l’encours de la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral, contre 88,73 % à la fin du mois d’août 2018. Selon l’Agence fédérale, La dette en euros représentait 100 % de cet encours, contre 99,68 % l’année passée à la même date.

Notre sélection vidéo