Maisières: 2.500 euros pour l’Arche de Noé

Maisières: 2.500 euros pour l’Arche de Noé
Archives/ E.G.

Ce subside, qui s’élève à 2.500 euros, faisait partie des engagements du nouveau bourgmestre, qui compte le bien-être animal dans ses compétences.

La particularité de l’Arche de Noé est qu’elle ne se limite pas à l’accueil et au placement des animaux errants, accidentés et « oubliés » sur le bord de la route qu’elle héberge.

En effet, le refuge se donne aussi pour mission :

– de lutter contre la prolifération des animaux (élevage) car le refuge estime que les chiens et chats en attente d’adoption sont déjà nombreux ;

– d’établir des contrats avec les adoptants afin de veiller à ce que ceux-ci s’engagent également à ne pas faire de reproduction avec les animaux ;

– de responsabiliser l’adoptant et de lui faire prendre conscience que l’adoption d’un animal de compagnie n’est pas un acte anodin ;

– d’assurer un suivi post-adoption afin de veiller à ce que l’animal soit bien traité et évolue dans un environnement adapté et sain

– de tout mettre en œuvre pour trouver un foyer à ses pensionnaires, le refuge ne pratiquant pas l’euthanasie

Notre sélection vidéo