L’Institut royal météorologique va aussi donner des noms à des tempêtes

L’Institut royal météorologique va aussi donner des noms à des tempêtes
Belga Image

La Belgique a été classée dans le groupe du sud-ouest de l’Europe, qui comprend la France, l’Espagne et le Portugal. En plus de ce rassemblement, qui existe depuis 2017, un groupe occidental a également été créé – avec les Pays-Bas, l’Irlande et le Royaume-Uni – et un autre pour le sud-est – comprenant l’Italie et la Grèce – est en préparation.

Chaque groupe établit sa propre liste de noms. Celui qui est finalement attribué dépend du pays au-dessus duquel la tempête atteint le code orange. Une fois que celle-ci est affublée d’un patronyme, ce dernier est repris par tous les autres pays, y compris ceux des autres groupes.

Que la Belgique soit classée dans le groupe du sud-ouest a été décidé au niveau européen, explique David Dehenauw, météorologue à l’IRM. « J’imagine qu’ils nous ont placés avec la France parce que le français est l’une de nos langues nationales officielles », soupçonne-t-il. À long terme, l’expert est favorable à une liste unique de noms pour l’ensemble de l’Europe.

Chaque groupe dresse une liste de noms pour chaque nouvelle saison. Étant donné que celle pour 2019-2020 a déjà été constituée, la Belgique ne pourra participer aux décisions de son groupe qu’à partir de l’an prochain. On ne sait pas encore combien de propositions pourra faire l’IRM.

Notre sélection vidéo